Afrique: CAN U-17 - Le Congo 8 ans après

Les Diables rouges des moins de 17 ans sont directement qualifiés à la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations, a décidé la Commission d'organisation des compétitions des jeunes de la Confédération africaine de football.

Il n'y aura pas les éliminatoires pour sélectionner les représentants de l'Union des fédérations de football d'Afrique centrale(Uniffac). Les finalistes de la dernière phase éliminatoire en 2019, notamment le Cameroun (tenant du titre) et le Congo ont reçu le feu vert de la CAF pour représenter l'Uniffac à la phase finale de la CAN prévue cette année au Maroc. « La Commission d'organisation des compétitions des jeunes de la CAF a donc décidé d'engager les deux finalistes de la dernière édition des qualifications zonales de l'Uniffac édition 2019 à la phase finale de la CAN U-17 Total 2021 à savoir le Cameroun et le Congo », peut- on lire dans la correspondance du 18 février.

Cette commission a pris cette décision après s'être rendue compte des difficultés d'organiser le tournoi qualificatif dans cette zone à cause non seulement de l'absence d'un pays hôte ayant soumis une lettre de garantie du gouvernement pour organiser le tournoi, mais aussi de l'absence d'une machine IRM dans la plupart des pays de la zone et la restriction de la pandémie de la Covid-19. Le temps restreint pour trouver un pays hôte, après le désistement des pays proposés, notamment la Guinée équatoriale, le Gabon et le Cameroun, comptent également parmi les motifs.

« La commission a aussi noté la difficulté de jouer les éliminatoires de cette zone par des matches aller et retour vu les procédures suivantes qui nécessitent deux ou trois mois ». Elle a appuyé sa décision par le court délai qui malheureusement ne lui permet pas de rouvrir les engagements pour savoir les associations qui souhaitent participer, après le changement du format.

L'organisation du tirage au sort, la désignation des officiels qui doivent voyager dans une période courte en tenant compte des restrictions liées au coronavirus, puis le besoin de faire des tests IRMS dans chaque pays participant au lieu d'un test collectif dans le pays hôte en cas de tournoi zonal sont autant de motifs qui ont obligé les organisateurs à revoir leurs plans.

« Ceci représente un défi vu que quelques pays ne disposent pas de machine IRM qui répond aux normes et les équipes seront obligées de se déplacer pour faire des tests. Il faut avoir quatre dates disponibles (deux phases aller et retour pour les éliminatoires) ».

Notons que la dernière fois que le Congo a disputé la phase finale de la CAN de la catégorie remonte à 2013 au Maroc. Qualifiés sur le terrain pour la phase finale de la CAN 2017, les Diables rouges ont été ensuite disqualifiés, après les réserves portées par la Tanzanie sur l'un des joueurs congolais.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.