Afrique: C2-CAF - DCMP écarté en seizièmes de finale bis par Al Ahly Benghazi

C'est à la trappe que le DCMP de Kinshasa passe, sorti par Al Benghazi de Libye alors qu'avant le coup d'envoi de la partie, le club vert et blanc entrevoyait déjà la qualification en phase des groupes de la Coupe de la Confédération.

Le sort semble pourtant avantageux pour le Daring Club Motema Pembe (DCMP) après le nul d'un but partout au Caire en Egypte où Al Ahly Benghazi joue ses matchs à domicile (à la suite de l'insécurité ambiante en Libye). Le club vert et blanc de Kinshasa a été éliminé, le 21 février, au stade des Martyrs au terme du match retour des seizièmes de finale bis de la 18e édition de la Coupe de la Confédération, par Al Ahly de Benghazi.

Pour cette rencontre, le onze de départ de l'entraîneur Isaac Ngata du DCMP s'est composé du gardien de but international du Congo Brazzaville Barel Mouko, Mike Kayembe Ndotoni, Henoc Inonga Baka, Broulaye Seydou Sidibe (remplacé par Justin Ikanga Kapela), Christian Ngimbi Mapangu, Peter Ikoyo Iyembe (remplacé par Tshifuaka Kanda), William Likuta Luezi, Dark Kabangu Kadima, Christian Nsundi (remplacé par Junior Abu Koné), Nadeer Nkosi et Borel Tomandzoto. L'entraineur serbe Dejan Arsov d'Al Ahly Benghazi a pour sa part titularisé le gardien de but Abdujwad Rizq Aboubaker, et dans le champ Mohamed Fathe, Tahir Bin Amir, Shamikh Hamid, Muttasem Ballah El Taib, Saed Alneali, Jibrell Alwadawi (remplacé par Ali Aqmati en deuxième période), Abdallah Imhamed, Ibrahem Bodbous (remplacé par le buteur Taha Qadri Atiyah), Mohammed Altawirghi et Ahmed Mohamed Abdalla Ramada.

A la fin du temps réglementaire, les deux équipes étaient à égalité d'un but partout, comme au match aller. Les Immaculés de la capitale ont été les premiers à ouvrir la marque à la 45e minute, par l'attaquant congolais de Brazzaville Borel Tomandzoto sur une praline à l'entrée de la surface de réparation, après une remise de la tête de Dark Kabangu. Mais les joueurs d'Al Ahly Benghazi n'ont pas abdiqué mentalement. Procédant par des constructions et une force collective, ils ont couru derrière l'égalisation jusqu'à l'obtenir à la 86e minute par Taha Qadri Atiyah entré en second période à la place d'Ibrahem Bodbous. L'on note ici le coaching payant du technicien serbe Dejan Arsov.

C'est aux tirs au but que DCMP a succombé, après l'égalité de quatre tirs au but. A la fin, Al Benghazi a réussi huit tirs au but contre sept pour DCMP qui ne réédite pas la performance de la saison passé lorsque ce club accédait à la phase des groupes et était à deux doigts de se hisser en demi-finale de la compétition. Au regard de la prestation de son équipe qui a vendangé des occasions nettes de tuer le match, l'entraîneur Isaac Ngata a déclaré à la fin de la partie : «Je pense que pour ce match, on méritait mieux. Et que DCMP a montré une bonne image. Il faut qu'on continue à travailler malgré la déception et le désarroi qu'on a dans notre pays à chaque fois lorsque nous avons une déception ». Le club dirigé par Vidye Tshimanga s'arrête donc en seizièmes de finale bis de la C2 africaine.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.