Gabon: UOB - Les étudiants rendent hommage Gildas Iloko

22 Février 2021

Une manifestation pacifique a eu lieu ce lundi 22 février 2021 à l'Université Omar Bongo de Libreville. Ce mouvement intervient après la mort par balle d'un étudiant au cours d'un mouvement dit « concert des casseroles ».

La nature a larmoyé avec les étudiants du plus grand temple de savoir du Gabon. Cette pluie qui s'est abattue sur Libreville n'a pas freiné leur envie d'exprimer leur indignation. Vêtus de leur tee-shirt de couleur noire, main dans la main, ils ont manifesté pacifiquement devant le portail d'entrée de ladite université. Une manifestation qui se justifie après la mort d'un des leur, tombé sur les balles des hommes non identifiés.

Sous une pluie battante, en signe de solidarité, les étudiants se sont alignés sur la voie publique en entament le chant de l'hymne nationale du pays. Tous en choeurs, on pouvait entendre :

"Unis dans la concorde et la fraternité

Eveille-toi, Gabon, une aurore se lève

Encourage l'ardeur qui vibre et nous soulève !

C'est enfin notre essor vers la félicité. (bis)

Eblouissant et fier, le jour sublime monte

Pourchassant à jamais l'injustice et la honte

Qu'il monte, monte encore et calme nos alarmes,

Qu'il prône la vertu et repousse les armes".

Munis de masque médical, à genoux, sans tapages, ces derniers réclament « justice » suite au décès de leur camarade Gildas Iloko. Cette manifestation pacifique sous une pluie battante est un message à l'endroit des gouvernants et des bavures des hommes en armes. Ces étudiants prônent pour l'union sacrée et à la cohésion sociale pour un Gabon un et indivisible.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.