Congo-Kinshasa: Le Premier ministre présente à la classe politique les axes de son futur gouvernement

Le Premier ministre a débuté les consultations qui aboutiront à la formation du premier gouvernement de l'ère post alliance FCC-Cach. Des regroupements politiques, des organisations socio-professionnelles et de la société civile seront reçus par le Premier ministre. La tâche ne sera pas facile pour Sama Lukonde qui doit consulter, entre autres, les 24 regroupement politiques qui composent l'Union sacrée, la nouvelle plateforme de Félix Tshisekedi.

Les chefs des partis politiques, les députés et les sénateurs étaient invités par le Premier ministre. A chacune des délégations, Sama Lukonde a présenté le processus qui conduira à la formation du nouveau gouvernement.

Il a égrené les axes principaux de son programme qui tournent notamment autour de la sécurisation de la partie est du pays et de la lutte contre la pauvreté.

Il a aussi présenté les critères pour faire partie de cette équipe : moralité, intégrité, compétence, expérience et un casier judiciaire vierge, font partie des exigences du nouveau Premier ministre. Il a annoncé aussi aux chefs de regroupements politiques que les futurs ministres une fois désignés signeront un code d'éthique.

Les forces politiques qui composent la nouvelle majorité sont également appelées à présenter trois candidats pour chaque portefeuille ministériel en tenant compte de la représentativité des personnes vulnérables, des femmes et des jeunes.

Pour ce lundi, le Premier ministre a notamment rencontré l'AFDC-A de Bahati Lukwebo.

Ces consultations vont se poursuivre jusqu'à samedi prochain.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.