Madagascar: Port - Neuf clandestins cachés dans une cale

Beau coup de filet pour la brigade de la gendarmerie nationale chargé du port de Mahajanga. Le rêve d'un voyage aux Comores est terminé pour neuf passagers clandestins cachés dans la cale d'un bateau samedi matin.

« Nous avons remarqué un certain remue-ménage ces derniers jours au niveau du port. Des personnes entraient, mais ne sont jamais sortis. Nous avons alors alerté le commissaire et nous avons tendu un piège. Nous avons procédé à une fouille approfondie de la cale et déplacé toutes les marchandises qui s'y trouvaient », déclare le commandant de la brigade du port. Neuf personnes, composées d'enfants, de femmes et de ressortissants comoriens se cachaient dans le noir.

Une enquête a été immédiatement ouverte samedi. Ce sont effectivement des clandestins, puis qu'aucun d'eux n'a pu montrer un passeport. Le bateau non plus n'a aucune autorisation de voyager. Les frontières sont encore fermées entre les Comores et Madagascar du fait des mesures sanitaires nécessitées par le coronavirus.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.