Tunisie: Crise à Tunisair - Entente pour la restructuration et le sauvetage de la société

23 Février 2021

Une séance de travail consacrée à la compagnie nationale Tunisair a eu lieu le 19 février au Palais du gouvernement à La Kasbah sous la présidence de M. Hichem Mechichi, président du gouvernement, en présence de M. Noureddine Taboubi, secrétaire général de l'Ugtt, qui était accompagné d'une délégation syndicale représentant la fédération et le syndicat de Tunisair.

La réunion a été dédiée aux problématiques et handicaps vécus par le transporteur national et qui ont concerné sa situation économique et son rendement. Ont été évoquées également la pérennité des postes d'emploi et la situation sociale. D'où la nécessité d'identifier les solutions pratiques et urgentes en vue de sauver ladite société nationale à travers la mise en place d'un plan de restructuration et de rénovation.

Le président du gouvernement a souligné le rôle du transporteur aérien national depuis sa création dans l'économie nationale.

Sa présence et sa pérennité demeurent un élément de l'identité tunisienne et un grand acquis national qui doit être préservé. Et d'ajouter que Tunisiair a joué un rôle de premier ordre dans la promotion des secteurs du tourisme et des services dans notre pays. L'orateur a ajouté que cette société publique fait face aujourd'hui à de multiples difficultés à cause de la méthode de gestion et de gouvernance au sein de la société, durant les dernières années.

Préserver les postes d'emploi

A cela, il faut ajouter l'impact de la pandémie de la Covid-19 sur l'économie mondiale. D'où la nécessité de conjuguer les efforts et de collaborer en vue d'identifier les solutions susceptibles de sauver Tunisair avant que sa situation n'empire davantage sur le double plan économique et social. Le président du gouvernement a appelé à se pencher sur un programme clair en vue de la restructuration du transporteur national tenant compte de sa pérennité, l'amélioration de son rendement et sa compétitivité. Il s'agit aussi d'assurer l'encadrement des agents et des cadres de la société et de préserver les postes d'emploi, et ce, avant de passer à un plan général relatif à la flotte de la société et d'améliorer les prestations destinées aux passagers tout en élargissant et diversifiant le réseau.

De son côté, le secrétaire général de l'Ugtt, a exprimé la volonté de la centrale de défendre la pérennité de la société qui constitue une phase de l'histoire de notre pays. D'où la nécessité de la sauver et de la restructurer en vue d'assurer le développement de son rendement et de retrouver le rythme normal de son activité. Il s'agit surtout de préserver les postes d'emploi et d'assainir le climat social. L'orateur a noté la concordance des points de vue entre le syndicat et le gouvernement au sujet de préserver le statut public de la société qui doit rester publique, véhiculant une partie de la mémoire nationale.

Elle constitue aussi un symbole de la souveraineté nationale, mais nécessite une restructuration, et de définir les priorités sur le court et moyen terme. Il a été décidé lors de cette séance de travail de verser les salaires des agents de catering, de lever la saisie de la Cnss sur la société de catering en coordination avec le ministère des Affaires sociales, au rééchelonnement des dettes, du déblocage d'un montant de 30 millions de dinars en vue de payer les fournisseurs de Tunisair Technique. Des séances de travail seront tenues entre l'Ugtt et les représentants des ministères intervenants en vue d'étudier et d'identifier les principaux problématiques et les difficultés dont souffre la société et de mettre au point un plan de sauvetage clair.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.