Ile Maurice: Enquête judiciaire sur la mort de Kistnen - Plein feux sur les fonds de Neeteeselec

23 Février 2021

L'enquête judiciaire a repris ce mardi 23 février au tribunal de Moka. A la barre des témoins, Deepak Bonomally, directeur de Bo Digital Co Ltd.

La séance d'hier, lundi 22 févier, aura été consacrée presque entièrement à l'interrogatoire de Neeta Nuckchhed, l'hôtesse de l'air qui était tombée malade la semaine d'avant pour revenir, hier, plus forte et déterminée. Mais elle a adopté la posture de la directrice qui ne sait rien de ce qui se passe dans sa compagnie quand elle ne tente pas de donner des réponses fuyantes. Ce qui a souvent mis Me Bhadain hors de lui.

Ce n'est pas moi, c'est elle...

Quand Roshi Bhadain demande à Neeta Nuckchhed si c'est elle qui prend toutes les décisions chez Neeteeselec, comme l'a dit son associée Keshwaree Poonyth, l'hôtesse de l'air répond : «Nous prenions les décisions ensemble.» Rien n'est fait sans votre approbation ? «J'étais tenue informée. Mais c'est Madame Poonyth qui prenait toutes les décisions.» Quelle décision, par exemple, prenait Mme Poonyth ? lui demande l'avocat. Réponse : «Je ne me rappelle pas.»

C'est vous qui avez ouvert le compte de la compagnie auprès de la banque Baroda ? «Oui, mais sur les conseils de Mme Poonyth en ce sens.» Même réponse sur les démarches pour son BRN ou sa Trade Licence. «Je ne sais pas. Demandez à Mme Poonyth.» Ainsi s'est déroulé l'interrogatoire de l'hôtesse de l'air, qui semblait manifestement avoir bien fait son home-work pour ne pas se laisser piéger par les questions de Roshi Bhadain. Après ses réponses évasives, Neeta Nuckchhed se verra rappeler par l'avocat qu'en tant que directrice, c'est elle qui est responsable de toutes les activités de la compagnie.

Revoilà Vinay Appanna !

Me Roshi Bhadain a ensuite voulu savoir si c'est bien elle qui a injecté Rs 2 millions dans Neeteeselec comme l'a affirmé Keshwaree Poonyth. À cela, Neeta Nuckchhed a répondu non.

Qui a apporté cet argent alors ? «Appanna», a répondu l'hôtesse de l'air qui confirmera plus tard que c'est bien de Vinay Appanna qu'elle parle. Après avoir précisé le montant exact - Rs 2.15 M - de cet apport que l'on pensait être des capitaux venant de Vinay Appanna, Neeta Nuckchhed expliquera qu'en fait cet argent représente un paiement effectué d'avance par Appanna pour une importation de bois.

Et, lorsque Me Bhadain lui demande pour quelle raison Vinay Appanna qui possède plusieurs entreprises d'import/export doit passer par Neeteeselec pour importer du bois et qu'il paie d'avance, Nuckchhed ne commente pas.

Maison avec des travaux en bois précieux

Cependant, grâce aux questions persistantes de l'avocat, l'hôtesse de l'air finira par dire que tout ce bois est destiné à la maison en construction de Vinay Appanna. En fait, deux autres paiements de Rs 600 000 effectués à Neeteeselec par Appanna ou par sa compagnie dont le nom commence par AV, dit Nuckchhed, faisant un total de Rs 3.3 M, représentent une commande de bois pour le plancher et le plafond de la nouvelle demeure de M. Appanna.

On apprend par la même occasion que Neeteeselec vient de se lancer dans la décoration intérieure mais qu'Appanna est son premier et peut-être unique client pour le bois précieux. Ce qui étonnera encore plus, c'est que depuis l'importation de tout ce bois en août de l'année dernière, la cargaison dort toujours dans un entrepôt à Roches-Brunes. «Appanna m'a dit de laisser le bois sur place pour le moment», explique Neeta Nuckchhed. On ne sait pas si et combien de marge Neeteeselec aura dégagée dans ce commerce de bois.

Yogida et ses pots de fleurs

Est venue alors la question qui fâche : Neeta Nuckchhed a-t-elle bien rencontré l'ex-ministre du Commerce à son domicile en décembre 2020 ? Non, répond-elle tout en demandant à la cour pour quelle raison on doit fouiller ainsi dans sa vie privée. En trois minutes, Me Roshi Bhadain lui explique alors le lien entre la mort suspecte de Kistnen et les contrats qu'elle, Neeta Nuckchhed, a obtenus. Et quand l'avocat fait savoir que deux témoins ont vu débarquer Yogida Sawmynaden chez elle portant des pots de fleurs, Neeta Nuckchhed niera en bloc.

Révélation explosive de Bhadain

C'est au cours de cette partie de l'interrogatoire que l'hôtesse de l'air accusera Me Bhadain d'avoir tenté de la suborner comme témoin. Elle relate un échange qu'elle a eu avec l'avocat dans la cour même du tribunal où, selon elle, ce dernier lui aurait demandé de dire en cour que Neeteeselec appartient en réalité à Yogida Sawmynaden. Colère et indignation de Roshi Bhadain qui donne alors sa version.

Selon lui, c'est l'avocat de Neeta Nuckchhed, Me Dick Ng Sui Wa qui l'a approché pour lui demander de ne pas parler de la relation entre sa cliente et l'ex-ministre et que c'est ce dernier qui est responsable de Neeteeselec et non Neeta Nuckchhed.

Me Bhadain dit alors être en présence d'un complot impliquant l'hôtesse de l'air et Me Ng Sui Wa visant à le faire passer comme témoin pour qu'il ne puisse plus continuer l'interrogatoire. «Comme ce fut le cas avec Me Luximon», dit l'avocat, quand Nuckchhed a dit que cet avocat était témoin lorsque l'enquêteur de la MCIT Norbert Manoovaloo l'aurait intimidée pendant sa déposition.

«C'est la tactique de Neeta Nuckchhed», a martelé Me Bhadain, «quand elle se sent coincée, elle fait des accusations à la ronde». L'avocat demande alors à la cour de produire les images des caméras CCTV autour du tribunal pour soutenir sa version. Au tour de Me Ng Sui Wa d'accuser Roshi Bhadain de lui avoir demandé de mettre tout sur Yogida Sawmynaden et qu'ainsi Bhadain terminerait l'affaire sur le champ.

Zot mem vendé, zot mem aste

Cependant, à la reprise après le déjeuner, Mes Dick Ng Sui Wah et Roshi Bhadain ont fait la paix et ont déclaré en chœur qu'ils ne veulent plus que ce litige entre learned friends prenne le dessus sur l'affaire de meurtre de Kistnen. Les questions n'ont pas cessé cependant de pleuvoir sur l'hôtesse de l'air.

«Neeteeselec a-t-elle été créée pour obtenir des contrats de corps paraétatiques ? Vinay Appanna est-il passé par Neeteeselec pour l'achat de bois pour sa maison pour blanchir de l'argent et non pour donner du business à Neeta Nuckchhed ? Cette dernière a-t-elle été utilisée par Yogida Sawmynaden pour dilapider l'argent des contribuables en bénéficiant de contrats publics ? Est-ce l'ex-ministre qui vous a dit de mettre sur pied Neeteeselec ? Protégezvous Yogida Sawmynaden ?» À toutes ces questions, Neeta Nuckchhed répondra par la négative ou quand elle refusera carrément de donner une réponse, comme la loi le lui permet.

A La Une: Ile Maurice

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.