Cameroun: Hôpital de référence de Ngaoundéré - Des parlementaires en mission de contrôle

L'équipe dirigée par l'honorable Ali Salihoua a séjourné du 15 au 18 février dernier dans l'établissement pour évaluer l'état d'avancement physique des travaux de construction.

Il a fallu quatre jours à la Commission de contrôle dépêchée dans l'Adamaoua pour évaluer les projets inscrits dans le cadre du Plan triennal pour l'accélération de la croissance économique et la réduction de la pauvreté (Planut). Il s'agit précisément du Centre hospitalier régional de deuxième catégorie construit dans la ville de Ngaoundéré. L'équipement de cette nouvelle infrastructure sanitaire va coûter 10 milliards F à l'Etat du Cameroun. « Le délai de livraison était fixé à 18 mois, on est à plus de 40 mois d'exécution. Nous devons ainsi évaluer le niveau d'avancement du chantier et surtout voir les solutions à mettre en œuvre », a confié, l'honorable Ali Salihou du département du Djerem.

Construit sur une superficie de 11 000 m2, cette formation sanitaire voit déjà ses différentes composantes prendre corps. Notamment, les services d'accueil, l'hôpital du jour, les services d'urgence, l'imagerie médicale, la maternité, la chirurgie, l'hospitalisation, les soins intensifs, le laboratoire et les services mortuaires.

« Le gros œuvre est déjà fini. Actuellement, il reste la pose des portes, la peinture entre autres. A ce jour, on est à 85,70% d'avancement physique des travaux. On pourrait tenir le délai supplémentaire », a précisé Achille Boum Mandeng, ingénieur de suivi dudit chantier. La première phase des travaux vont s'achever au mois de mai 2021. Ensuite, va suivre la phase de livraison des équipements biomédicaux. Au regard de ce qui précède, les ingénieurs de travaux pensent que le Centre hospitalier de Ngaoundéré pourrait être livré définitivement en septembre 2021.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.