Cote d'Ivoire: Informations sur les réseaux sociaux - La Représentante de l'Unesco à Abidjan alerte sur la « désinfodémie »

22 Février 2021

« Avec les réseaux sociaux, tout le monde devient journaliste et peut diffuser et relayer n'importe quelle information et cela sans la vérifier. Ce qui occasionne une amplification des Fakes-news (fausses informations). C'est ce que l'Unesco a appelé la "Désinfodémie" ». Tels sont les propos émis par la Représentante de l'Unesco en Côte d'Ivoire, Anne Lemaistre.

C'était lors d'une conférence inaugurale animée à l'occasion de la 9e édition du Forum des Étudiants en Journalisme de l'Istc-Polytechnique (Feji 2021) le lundi 22 février 2021, à Abidjan-Cocody.

Anne Lemaistre interpelle aussi sur la gravité de la situation avec les deep-fakes que sont les vidéos manipulées dans lesquelles l'on peut dire n'importe quoi sur n'importe qui et qui grâce à l'application « Face-swape », l'on peut remplacer un visage par un autre. Cet aspect constitue un très grand défi pour les hommes politiques à qui l'on peut attribuer des propos sur internet.

Pour y faire face, la patronne de l'Unesco souhaite que l'Éducation aux médias et à l'information (Emi) ouvre la voie à la formation des jeunes sur les dangers de l'information et former des cybercitoyens.

Dans son intervention, la première responsable de l'Unesco a également mis en exergue les causes structurelles des désordres de l'information, ses conséquences et la réalité en Côte d'Ivoire.

Notons que plusieurs personnalités étaient présentes à cette rencontre. L'on peut citer, entre autres, le président de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca), Me René Bourgoin.

Il faut indiquer que le thème de ce forum était : « Désordres de l'information et nouveaux enjeux de l'Education aux médias et à l'information (Emi) ». A l'issue de cette conférence, deux panels ont été animés.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.