Sénégal: Macky Sall sur l'affaire Sonko - « Je ne peux pas souhaiter, même à mon pire adversaire, une telle situation»

23 Février 2021

Le président de la République, Macky Sall, a réagi pour la toute première fois, sur l'affaire Ousmane Sonko, accusé de « viols répétés et menaces de mort » par une masseuse de 21 ans.

« Encore une fois, c'est une affaire regrettable. Je ne sais pas ce qu'il en est, dans le fond. Je ne peux pas souhaiter, même à mon pire adversaire une telle situation. Maintenant, il y a une accusation, il y a des procédures, il ne faut pas qu'on mêle le président de choses qui ne le regardent pas » a-t-il réagi, sur les ondes de Rfi.

Depuis le début de cette affaire, le mis en cause a très vite agité la thèse d'un complot d'État, citant nommément le président Sall et son ministre de l'intérieur, Antoine Félix Diome, comme étant les instigateurs de cette affaire. Mais, Macky Sall s'est voulu clair: « je crois que j'ai suffisamment à faire que de comploter pour des choses aussi basses ».

Au micro d'Alain Foka, l'invité d'Afrique soir a, par ailleurs, abordé d'autres questions relatives à la campagne de vaccination contre le Coronavirus et le G5 Sahel.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.