Angola: L'Exécutif recapitalise la TAAG avec 700 millions USD

Luanda — L'Exécutif a approuvé la restructuration et la recapitalisation de la Compagnie Aérienne Angolaise (TAAG) avec un financement de 700 millions de dollars américains, a déclaré lundi le ministre des Transports, Ricardo D'Abreu.

S'exprimant à l'ouverture du «Angola Aeronautic Summit» (vidéoconférence sur le secteur aéronautique, qui rassemble plusieurs spécialistes), le gouvernant a affirmé que le soutien à l'entreprise se poursuivra, en respectant les principes et engagements de l'Exécutif, concernant sa vision sur ce segment .

Cette attention particulière à l'opérateur national et au secteur, a expliqué le ministre, résulte également de la recommandation de l'Association internationale des transports aériens (IATA) et de l'Organisation internationale de l'aviation civile (OACI), en raison de l'impact du Covid-19 sur les compagnies aériennes.

"Un tel soutien sera continu, surtout lorsque, dans le contexte régional, nous remarquons d'autres pays frères, abandonnant ou même abdiquant cette vision ou cette possibilité, permettant au devoir internationaliste et à l'opportunité matérielle, d'envisager d'autres dimensions pour la TAAG - Lignes Angolaises", a-t-il souligné.

Il a indiqué que l'Exécutif devrait s'assurer dès lors et sans équivoque que le transporteur sera la fierté de tous les Angolais et de tous ses passagers de choix.

"Le plus important est d'essayer de répondre à cette vision, en veillant à ce que nous ayons une entreprise au service de l'économie nationale, soit pour des raisons de service public, à nos citoyens, soit pour des raisons économiques, en favorisant la diversification de l'économie nationale», a-t-il précisé.

Dans cet effort, le ministre des Transports rappelle que la TAAG mérite, même en période de pandémie défavorable, le soutien de l'Exécutif, dans l'acquisition de six avions Dash-8 Q400, dont trois sont déjà arrivés dans le pays.

Le sommet virtuel «Angola Aeronáutic e-Summit» est une initiative du ministère des Transports, en partenariat avec Angola iTech, où les défis et opportunités pour l'avenir aéronautique du pays sont discutés, avec la participation de représentants de divers pays.

S'exprimant à l'ouverture du «Angola Aeronautic Summit» (vidéoconférence sur le secteur aéronautique, qui rassemble plusieurs spécialistes), le gouvernant a affirmé que le soutien à l'entreprise se poursuivra, en respectant les principes et engagements de l'Exécutif, concernant sa vision sur ce segment .

Cette attention particulière à l'opérateur national et au secteur, a expliqué le ministre, résulte également de la recommandation de l'Association internationale des transports aériens (IATA) et de l'Organisation internationale de l'aviation civile (OACI), en raison de l'impact du Covid-19 sur les compagnies aériennes.

"Un tel soutien sera continu, surtout lorsque, dans le contexte régional, nous remarquons d'autres pays frères, abandonnant ou même abdiquant cette vision ou cette possibilité, permettant au devoir internationaliste et à l'opportunité matérielle, d'envisager d'autres dimensions pour la TAAG - Lignes Angolaises", a-t-il souligné.

Il a indiqué que l'Exécutif devrait s'assurer dès lors et sans équivoque que le transporteur sera la fierté de tous les Angolais et de tous ses passagers de choix.

"Le plus important est d'essayer de répondre à cette vision, en veillant à ce que nous ayons une entreprise au service de l'économie nationale, soit pour des raisons de service public, à nos citoyens, soit pour des raisons économiques, en favorisant la diversification de l'économie nationale», a-t-il précisé.

Dans cet effort, le ministre des Transports rappelle que la TAAG mérite, même en période de pandémie défavorable, le soutien de l'Exécutif, dans l'acquisition de six avions Dash-8 Q400, dont trois sont déjà arrivés dans le pays.

Le sommet virtuel «Angola Aeronáutic e-Summit» est une initiative du ministère des Transports, en partenariat avec Angola iTech, où les défis et opportunités pour l'avenir aéronautique du pays sont discutés, avec la participation de représentants de divers pays.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.