Tunisie: Les priorités de Youssef Elmi, président du CA - Le pari de l'efficacité

23 Février 2021

Homme de terrain et fin connaisseur des arcanes du CA, Youssef Elmi, nouveau président du Club Africain, devra aller plus vite que la musique.

« Arrêtons les frais et que la comédie cesse », clamaient en chœur les fans du CA en début d'année, alors que le club fait face à une crise sans précédent. Appelant de tous leurs vœux à une alternance au sommet de la hiérarchie clubiste, les supporters ont fini par avoir gain de cause. Exit Abdessalem Younsi. Les mots d'ordre sont désormais : gestion de crise, résolution des litiges, et élections, même sans passation. Youssef Elmi a donc été intronisé président du Club Africain.

Il sera épaulé dans sa tâche par une myriade de Clubistes pure souche, à l'instar de Mehdi Gharbi, Rachid Zmerli, Ali Aloulou, Sami Belkadhi, Chiheb Ghazouani, Hamed Mbarek et Mustapha Napolitan. Pour revenir au nouvel homme fort du Club Africain, Youssef Elmi. Pratiquement tous les Clubistes et pas seulement les abonnés lui ont accordé leur suffrage. Ce qui dénote d'une adhésion totale et d'un rassemblement autour d'un projet fédérateur : sauver le CA.

Elu président du club de Bab Jedid pour le mandat 2021-2025, Youssef Elmi devra s'attaquer à plusieurs chantiers, et surtout prioriser. Tout d'abord, et avant de s'employer à maintenir le CA à flot, il devra gérer le groupe de l'équipe A de football avec doigté et efficience. Le CA est actuellement englué dans le bas du classement.

Ses résultats sont inquiétants et la concurrence pour le maintien s'annonce acharnée. C'est tragique de le dire, mais c'est la triste réalité. Le groupe de joueurs doit maintenant être soutenu et encadré convenablement. Quant aux joueurs délaissés par l'exécutif sortant, soit Zouheir Dhaouadi, Ouedhrfi, Agrebi, Ifa et consorts, ils doivent vite retrouver de l'éclat et un certain degré de compétitivité, sachant que leur traversée du désert n'a que trop duré.

Autre urgence et non des moindres, les litiges qui menacent encore la pérennité du club. Si grâce au soutien de « l'Alliance Community » clubiste et les initiatives lancées en vue de récolter des dons, le CA peut voir venir, il n'en reste pas moins que le gros des paiements devra être effectué à terme. En ce sens, le président du CA devrait s'activer à négocier un échéancier de paiement avec les différents débiteurs (autres que ceux qui s'en sont remis directement à la résolution des litiges relevant de la Fifa).

La mission s'annonce titanesque

Après avoir obtenu 1.858 voix en marge de la grande messe clubiste du week-end dernier, Youssef Elmi, homme d'affaires qui a rejoint le CA en 2003, veillant en ces temps-là sur les catégories des jeunes avant d'occuper le poste de président de la section football en 2014, est avant tout un homme de terrain, un expert du domaine du sport-roi et un fin connaisseur des arcanes du CA.

Celui qui a fait partie du bureau clubiste en 2014-2015 (avec un titre de champion à la clé) a aussi fait partie du bureau de la Ligue en été 2020. En dépit des obstacles et des goulots d'étranglement autour du CA, nul doute qu'il y a de bonnes raisons d'espérer. Saura-t-il relever le défi et redorer le blason d'un club centenaire qui peine à se réinventer ? L'espoir est permis même si la mission s'annonce titanesque.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.