Ile Maurice: Entente de l'opposition - «Moi aussi j'aurai pu me froisser sur les choses qu'ils ont dit» lance Navin Ramgoolam

23 Février 2021

C'était lors du 85e anniversaire du Parti Travailliste ce mardi, 23 février, à Guy Rosemont Square à Port-Louis, le Leader des rouges, Navin Ramgoolam est revenu sur la foule de la marche du 13 février, soutenant que cela démontre que le parti est bien vivant. Questionné sur les propos d'Eshan Juman, tenu sur une radio privée, récemment, ce dernier indique qu'il faut le mettre dans le contexte et que c'était un débat.

«Il est absolument faux de dire que quelqu'un aurait demandé à Eshan Juman de dire cela. Deuxième, tous les membres de l'exécutif ont le droit d'exprimer leur opinion. D'où le fait que le parti est diffèrent des autres». Il a cité comme exemple, la fois où il était Premier Ministre et Pravind Jugnauth, ministre des Finances et ce dernier lui aurait demandé d'empêcher à ses membres du Ptr de poser des questions embarrassantes. «Je lui avais dit que je ne pourrai pas».

Est-ce qu'il partage l'opinion d'Eshan Juman ? Navin Ramgoolam soutient qu'il est celui qui a initié l'entente des partis de l'opposition. «Se moi mo initiative sa. Mo finn ale guet Berenger avan. Li ti impé hésitan. Mo pa pou dir seki li finn dir lor PMSD... Duval était aussi hésitant... »

Par ailleurs, Navin Ramgoolam souligne que «moi aussi j'aurai pu me froisser sur les choses qu'ils ont dit». En ce qui concerne les prochaines réunions, il explique qu'à ce jour, aucune date n'a été fixée avec les partis de l'opposition. «Il est maintenant question ce que nous nous ferons dans notre parti. Dan nou parti nou ki pou décidé kisanla pou vinn leader, pa lot dimune, li inconcevable... Mo pensé ena de trwa ki frustré kuman Pravind Jugnauth dir... Zot va ress frustré mem.»

Des divergences jettent le froid entre les partis

Un médecin au chevet de l'opposition. Le Dr Arvin Boolell, le leader de l'opposition, devrait rencontrer Paul Bérenger, leader du Mouvement militant mauricien (MMM) d'ici la fin de la semaine. D'ailleurs, le bureau politique des mauves s'était réuni ce mardi 23 février et au cours de cette réunion, les membres de cette instance ont passé en revue la situation politique et notamment la déclaration d'Ehsan Juman, député du Parti travailliste (PTr). Celui-ci a déclaré la semaine dernière que son parti est si fort qu'il pourrait se présenter seul aux municipales et l'emporter dans les cinq villes.

Cette déclaration a refroidi les relations entre les partis de l'opposition, qui s'apprêtaient à aller ensemble à ces élections. Le leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD), Xavier-Luc Duval, s'apprête également à rencontrer Navin Ramgoolam, leader du PTr, pour des éclaircissements à propos de cette déclaration d'Ehsan Juman.

Depuis quelques semaines, il y a une certaine tension au sein de l'opposition. Des membres du PMSD et du MMM étant d'avis qu'il était temps que Navin Ramgoolam confirme qu'il ne sera pas candidat au sein d'une éventuelle alliance des membres de l'opposition. Toutefois, le leader du PTr, affirme un membre de ce parti, a plutôt fait le contraire. «Quand les leaders des partis commençaient à se rencontrer, Navin Ramgoolam leur aurait fait comprendre qu'il allait se retirer ou jouer un rôle secondaire lors des prochaines élections générales. Mais il a commencé à démontrer qu'il est revenu sur sa position.» D'où l'agacement du MMM.

Cette explication est confirmée par un membre du MMM. Celui-ci ajoute que Paul Bérenger ne sera pas candidat au poste du Premier ministre et si c'est nécessaire, il ne sera pas candidat aux prochaines élections. D'après deux députés, il existe également un fort courant au sein du PMSD pour que Navin Ramgoolam ne soit pas candidat aux prochaines élections. Des cadres de ce parti ont déjà fait part de cette position à Xavier-Luc Duval. Déclaration pas anodine

Toutefois, le leader du PTr bénéficie du soutien de la veille garde du PTr, qui ne souhaite pas qu'il abandonne le leadership. D'ailleurs, il l'a dit publiquement et tout récemment, il n'a pas apprécié que ses partenaires fassent pression pour qu'il ne soit pas candidat. Toutefois, explique un député, la démission de Nando Bodha a changé la donne. Les deux autres partis de l'opposition et plus particulièrement le MMM, voient l'ancien secrétaire général du Mouvement socialiste militant comme une option à présenter au poste de Premier ministre devant l'électorat, à la tête d'une alliance composée de Roshi Badhain et de Xavier-Luc Duval. Le PTr l'a compris, dit-on.

La déclaration d'Ehsan Juman à la radio n'est donc pas anodine. Le député n'aurait pas fait une telle déclaration sans l'aval de la direction de son parti. Navin Ramgoolam, déclare un membre de ce parti, espère pouvoir compter sur le soutien de Xavier-Luc Duval, mais chez les rouges, ils sont conscients que la chose n'est pas acquise car ils savent que tous les membres du PMSD ne soutiendront pas aveuglément le leader du PTr. Il y a même une crainte qu'Arvin Boolell perde son siège de leader de l'opposition à la rentrée parlementaire si le parti perd le soutien du PMSD.

D'après un membre du bureau politique du PTr, le parti a établi une stratégie. Il prévoit une série de réunions à travers le pays pour montrer que les Rouges sont plus forts que Nando Bodha dans les régions rurales afin de faire comprendre au MMM qu'il s'est trompé.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.