Angola: Le Gouvernement approuve les frais et émoluments pour les services dans l'enseignement secondaire

Luanda — Le gouvernement a approuvé les frais et émoluments à facturer pour les services fournis par les institutions publiques d'enseignement secondaire, notamment l'émission et l'authentification des documents, l'accès aux épreuves et autres services administratifs.

Selon un décret exécutif conjoint des ministères de l'Éducation et des Finances, les revenus des établissements publics d'enseignement secondaire sont une source importante de financement, dont la collecte permet d'augmenter les ressources pour répondre à leurs besoins.

Le tableau des valeurs des droits et taxes à percevoir est divisé en zone A et zone B, à condition que, dans le premier, deux mille kwanzas soient payés pour la délivrance de la déclaration de qualification, du certificat de qualification et du diplôme, pour chaque document, 600 kwanzas pour le transfert, la carte d'étudiant et l'accès aux examens spéciaux, 500 kwanzas pour la confirmation d'inscription, chaque document et mille kwanzas pour l'inscription.

Dans la zone B, les frais facturés pour la délivrance d'une déclaration de qualification, d'un certificat de qualification et d'un diplôme ont une valeur de 1200 kwanzas, le transfert 360 kwanzas, la carte d'étudiant 300 kwanzas, la justification des absences 500 kwanzas et l'accès aux examens spéciaux 300 kwanzas.

Pour l'inscription, la valeur est de 600 kwanzas, pour la confirmation de l'inscription 300 kwanzas, étant l'acte de l'inscription pour la première fois exonéré de paiement.

Des services d'internat sont déjà prévus pour la zone A (province de Luanda, capitales d'autres provinces et municipalité de Lobito) à 15 000 kwanzas, et pour la zone B (municipalités d'autres provinces) 12 000 kwanzas.

La redevance, selon le document, est applicable aux établissements publics d'enseignement secondaire, ainsi qu'à toutes les personnes physiques qui bénéficient des services respectifs.

Toutefois, les étudiants qui ne peuvent le faire sont exonérés du paiement des droits et émoluments, sur présentation d'un certificat de pauvreté délivré par l'organe compétent de l'administration municipale de la circonscription où ils résident.

Selon un décret exécutif conjoint des ministères de l'Éducation et des Finances, les revenus des établissements publics d'enseignement secondaire sont une source importante de financement, dont la collecte permet d'augmenter les ressources pour répondre à leurs besoins.

Le tableau des valeurs des droits et taxes à percevoir est divisé en zone A et zone B, à condition que, dans le premier, deux mille kwanzas soient payés pour la délivrance de la déclaration de qualification, du certificat de qualification et du diplôme, pour chaque document, 600 kwanzas pour le transfert, la carte d'étudiant et l'accès aux examens spéciaux, 500 kwanzas pour la confirmation d'inscription, chaque document et mille kwanzas pour l'inscription.

Dans la zone B, les frais facturés pour la délivrance d'une déclaration de qualification, d'un certificat de qualification et d'un diplôme ont une valeur de 1200 kwanzas, le transfert 360 kwanzas, la carte d'étudiant 300 kwanzas, la justification des absences 500 kwanzas et l'accès aux examens spéciaux 300 kwanzas.

Pour l'inscription, la valeur est de 600 kwanzas, pour la confirmation de l'inscription 300 kwanzas, étant l'acte de l'inscription pour la première fois exonéré de paiement.

Des services d'internat sont déjà prévus pour la zone A (province de Luanda, capitales d'autres provinces et municipalité de Lobito) à 15 000 kwanzas, et pour la zone B (municipalités d'autres provinces) 12 000 kwanzas.

La redevance, selon le document, est applicable aux établissements publics d'enseignement secondaire, ainsi qu'à toutes les personnes physiques qui bénéficient des services respectifs.

Toutefois, les étudiants qui ne peuvent le faire sont exonérés du paiement des droits et émoluments, sur présentation d'un certificat de pauvreté délivré par l'organe compétent de l'administration municipale de la circonscription où ils résident.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.