Congo-Brazzaville: Vie des partis - L'UDR Mwinda amorce le processus de réconciliation et de réunification de ses militants

L'Union pour la démocratie et la République (UDR Mwinda), parti du feu André Milongo, a lancé hier le processus de réconciliation en vue de la réunification de toutes les tendances qui se réclament du parti.

La ville de Pointe-Noire, capitale économique du Congo, a constitué le point de départ des consultations des militants des fédérations du Niari, de la Lekoumou et de Pointe-Noire. Pendant son exposé, Alex Kimbékété a présenté à ses hôtes la décision le nommant coordonnateur du processus de réconciliation.

Il leur a rappelé que depuis près de 10 ans la formation politique UDR Mwinda connait des moments difficiles qui, entre déchirement de sa base et querelles improductives de ses dirigeants, l'ont plongé dans une position instable et confuse. Cela met en cause aujourd'hui son existence, pourtant ses combats et ses valeurs sont toujours présents et restent d'actualités, a-t-il indiqué.

Face à cette situation critique, ayant tiré les enseignements des crises successives qui ont fragilisé le fonctionnement du parti, désorganisé ses structures et démoralisé ses militants, les participants ont à l'unanimité dit oui au processus de réconciliation lancé par Guy Romain Kinfoussia et reconnu qu'aucune bulle n'éclatera pour rétablir le paysage politique antérieur dans lequel l'UDR-Mwinda figurait en bonne place et brillait de tout son éclat.

Pour ce faire, les participants au processus de réconciliation et réunification des militants de l'UDR Mwinda réunis à Pointe-Noire invitent les dirigeants qui s'opposent irréductiblement à placer au centre de leurs préoccupations l'avenir du parti, à surmonter leurs divergences qui se sont illustrées au récent dialogue de Madingou, à surmonter leur rancœurs et à œuvrer au service de l'intérêt général, à la restauration et au développement du parti et à tout ce qui concourt à apaiser le présent pour préparer l'avenir.

Aussi, les participants à ces assises recommandent qu' « au sortir de cette réconciliation, nous allions vers le congrès unitaire du parti afin de conjurer définitivement le sort funeste qui le poursuit et paralyse notre formation politique ».

A l'issue des travaux de ces consultations, Alex Kimbékété, coordonnateur du processus de réconciliation des militants de l'UDR Mwinda a exprimé sa satisfaction. « Nous pouvons tout de même affirmer que nous repartons à Brazzaville avec le baume nécessaire au cœur, nous souhaitons que pour la suite, là où nous irons, les choses soient aussi intéressantes pour que nous puissions atteindre les objectifs fixés, notamment honorer la mémoire de notre président fondateur. Nous allons continuer les discussions avec les militants et échanger parce que le parti a connu beaucoup de problème. Donc, il faut que ceux à qui nous parlons ouvrent aussi leur cœur pour dire ce qui n'a pas été et ensemble on cherchera des solutions qui nous permettrons de sortir de cette situation », a-t-il renchéri, ajoutant qu'après cette première étape des consultations, une grande réunion de réconciliation se tiendra à Brazzaville à une date qui sera ultérieurement communiquée.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.