Angola: Analyse de la coopération entre le pays et Israël

Luanda — Le Président angolais, João Lourenço, a discuté ce mardi, à Luanda, avec l'ambassadeur d'Israël, Oren Rozenblat, des questions liées à la coopération entre les deux pays.

Arrivé en fin de mandat de quatre ans en Angola, le diplomate israélien a fait ses adieux au Chef de l'Etat angolais.

S'adressant à la presse à l'issue de l'audition, Oren Rozenblat a exprimé sa satisfaction d'avoir constaté, dans toutes les provinces angolaises qu'il a visitées, le développement agricole auquel l'Israël a contribué considérablement.

Selon le diplomate, à l'heure actuelle, il existe un «très bon» chiffre d'affaires entre les deux pays, notamment dans les domaines de l'agriculture, du traitement de l'eau et de la santé.

Il a rappelé que, l'année dernière, l'Israël avait investi plus de 300 millions de dollars US dans l'agriculture.

L'Angola et Israël ont noué des relations diplomatiques en 1993. En mars 2006, les échanges entre les deux pays s'élevaient à 400 millions de dollars.

Cependant, il y a eu un ralentissement ces dernières années, dû, entre autres, à la baisse des prix des matières premières dans le monde.

Arrivé en fin de mandat de quatre ans en Angola, le diplomate israélien a fait ses adieux au Chef de l'Etat angolais.

S'adressant à la presse à l'issue de l'audition, Oren Rozenblat a exprimé sa satisfaction d'avoir constaté, dans toutes les provinces angolaises qu'il a visitées, le développement agricole auquel l'Israël a contribué considérablement.

Selon le diplomate, à l'heure actuelle, il existe un «très bon» chiffre d'affaires entre les deux pays, notamment dans les domaines de l'agriculture, du traitement de l'eau et de la santé.

Il a rappelé que, l'année dernière, l'Israël avait investi plus de 300 millions de dollars US dans l'agriculture.

L'Angola et Israël ont noué des relations diplomatiques en 1993. En mars 2006, les échanges entre les deux pays s'élevaient à 400 millions de dollars.

Cependant, il y a eu un ralentissement ces dernières années, dû, entre autres, à la baisse des prix des matières premières dans le monde.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.