Congo-Kinshasa: Vœux pieux !

Le Chef de l'Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a présidé hier, mardi 23 février 2021, au Palais de la nation, un Conseil de sécurité spécial relatif à l'assassinat de l'ambassadeur italien Luca Attanasio, assassinat intervenu lundi dernier avec son garde du corps et un chauffeur congolais du PAM, à l'Est du pays. Outre la ministre des Affaires Etrangères et le Vice-ministre de la Défense, du côté gouvernement, le Dg de la Dgm, le Conseiller spécial du chef de l'Etat en matière de sécurité, tous les responsables policiers et militaires liés à la sécurité du pays ont rehaussé de leur présence.

A en croire Mme la Ministre des Affaires Etrangères, Marie Thérèse Tumba Nzeza, qui s'est exprimée à la presse, deux décisions importantes ont été prises. Premièrement, les ambassadeurs et autres responsables des représentations diplomatiques ne peuvent plus quitter Kinshasa pour l'intérieur du pays sans en informer le chef de la diplomatie congolaise et les services compétents.

Ensuite, l'engagement ferme a été pris pour renforcer la sécurité dans les zones rouges, c'est-à-dire les parties de la RDC, considérées comme à haut risque.

La mort, quelles que soient les circonstances qui l'occasionnent, ne peut que susciter l'émoi, le désarroi, la colère, la réprobation de tous. Qu'elle frappe un ambassadeur ou un simple citoyen.

Qu'à cela ne tienne, la décision qui est tombée hier, bien que tardivement, remet la pendule à l'heure. D'autant plus qu'il y a qu'au Congo où les diplomates peuvent sillonner le pays sans aviser les services de sécurité. Et surtout lorsqu'il s'agit de zones minières, de zones rouges. Et dire que le Gouvernement n'était pas au courant dénote de l'inadvertance des services d'immigration, voire des renseignements.

Ce crime odieux va-t-il pousser les autorités à revoir leur copie du plan de sécurisation de l'Est de la République? C'est là toute la question. Car, lorsqu'il s'agit d'un congolais lambda, le fait passe comme un chien écrasé. A comptabiliser le nombre de décès dans cette partie de la République, sous d'autres cieux, des gouvernements successifs tomberaient. Car, qu'il s'agisse du Chef de l'Etat actuel, ou encore de son prédécesseur, et plus encore de différents premiers ministres et ministres qui se sont succédé, tous ont brillé par des promesses mirifiques, alors que le peuple, particulièrement de l'Est attend une action, une seule, que mille vœux pieux.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.