Sénégal: Sorties médiatiques sur l'affaire Sweety Beauty - Le Bâtonnier Me Papa Leyti Ndiaye rappelle les avocats à l'ordre

23 Février 2021

Les sorties médiatiques répétées des avocats commis par les deux parties dans l'affaire dite « Sweety Beauty Spa » opposant la masseuse Adji Sarr au député Ousmane Sonko ont fait réagir le bâtonnier, Me Papa Leyti Ndiaye.

A travers un avis daté du 16 février dernier, publié sur le site officiel de l'Ordre des avocats du Sénégal et consulté par Lesoleil.sn, il a rappelé à l'ordre ses confrères avocats. « Les déclarations ou manifestations publiques relatives à une affaire en cours sont formellement interdites à l'avocat », a d'emblée précisé la robe noire.

Citant, en effet, l'article 26 du Règlement intérieur qui régit leur profession, Me Ndiaye a indiqué que cette interdiction ne peut être levée que par autorisation écrite du bâtonnier, soit en cas de violation flagrante de la loi.

« L'avocat constitué dans une cause peut répondre à des interpellations de journalistes, après une audience publique, eu égard au droit à l'information du public. L'avocat désireux de participer à un débat radiophonique ou télévisé, relatif à une affaire en cours, doit en informer au préalable le Bâtonnier et recueillir son autorisation, en lui fournissant le maximum d'informations sur le format de l'émission », a notamment argumenté Me Papa Leyti Ndiaye.

Il ajoute, dans la foulée, que lorsqu'il s'agit maintenant d'une interview, le conseiller doit faire preuve de délicatesse et s'interdire toute recherche de publicité personnelle, sous peine de sanction.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.