Maroc: Chelsea - Hakim Ziyech, la grande victime de l'arrivée de Thomas Tuchel

Recruté l'été dernier par Chelsea, Hakim Ziyech était bien parti pour être l'un des éléments clés de l'effectif des Blues. Mais depuis le départ Franck Lampard et l'arrivée de Thomas Tuchel, le Marocain se retrouve à jouer les seconds rôles.

Il faut avouer que les blessures à répétitions de l'ancien joueur de l'Ajax d'Amsterdam n'ont pas joué en sa faveur. Alors que Lampard voulait organiser le jeu de Chelsea autour de Ziyech, ce dernier a été souvent blessé depuis le début de la saison et n'a pas permis au technicien anglais de véritablement aboutir au système qu'il voulait mettre en place.

Et l'arrivée de Tuchel ne semble pas arranger les choses pour le Marocain. Désormais sur pied, il ne bénéficie pas des faveurs de l'Allemand. La preuve, l'ancien coach du PSG ne l'a titularisé qu'à une seule reprise en championnat, contre Wolverhampton (0-0), pour sa première à la tête du club londonien. Depuis, plus grand-chose à signaler. Absent du groupe contre Burnley, Hakim Ziyech a débuté sur le banc contre Tottenham (1-0), Sheffield (2-1) et Newcastle (2-0), ne disputant que 14 petites minutes face à Southampton (1-1) le week-en dernier. L'ancien joueur de Twente souffre de la réorganisation tactique de Tuchel avec un passage en 3-4-2-1 qui ne lui permet pas de se sentir bien sur le terrain.

« C'est ma faute, c'est ma décision. Il y a des décisions pour d'autres joueurs qui font que Hakim souffre en ce moment, je peux comprendre que c'est ma responsabilité dans ce cas qu'il ne puisse pas en montrer plus. Quand je regarde le rythme et le calendrier des prochains jours, je suis sûr que nous aurons besoin de tous nos joueurs », déclarait récemment Thomas Tuchel qui assumait entièrement le manque de temps de jeu du Marocain.

Hakim Ziyech va devoir se battre beaucoup plus s'il veut gagner la confiance de son entraîneur.

A La Une: Maroc

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.