Niger: Présidentielle - Mahamane Ousmane conteste les résultats et revendique la victoire

Mahamane Ousmane, candidat arrivé 2e derrière à la présidentielle 2021 au Niger

Selon des résultats provisoires annoncés par la Céni ce mardi, le candidat du parti au pouvoir, Mohamed Bazoum, arrive en tête du second tour de la présidentielle nigérienne avec 55,75% des voix. Un résultat que rejette son adversaire et opposant Mahamane Ousmane. Son camp évoque un « hold-up électoral ».

Mahamane Ousmane revendique la victoire, il avance le chiffre de 50,3% des voix, rapporte notre envoyée spéciale à Niamey, Magali Lagrange. L'opposant et candidat du RDR-Tchanji explique qu'il se base sur la compilation des procès-verbaux envoyés par les délégués présents dans les bureaux le jour du vote.

Dès mardi, quelques heures avant l'annonce des résultats provisoires par la Céni, le président de sa coordination de campagne, Falké Bacharou, évoquait un « hold-up électoral ». Comme lui, le candidat dénonce des fraudes qu'il qualifie de massives et « rejette en bloc les résultats, partout où des irrégularités ont été constatées ». Mahamane Ousmane se réserve le droit d'exercer des recours en annulation dans les zones concernées et il promet d'utiliser tous les moyens légaux pour défendre la victoire qu'il revendique.

Mardi soir, peu après la proclamation des résultats provisoires, Mohamed Bazoum avait adressé un message à son adversaire : tout en « saluant sa sagesse », il avait déclaré qu'il souhaitait que pouvoir et opposition puissent « regarder dans la même direction ».

La coalition Bazoum 21 célèbre sa victoire

De leur côté, les supporters de Mohamed Bazoum ont fêté la victoire toute la soirée, rapporte notre correspondant à Niamey, Moussa Kaka. L'ambiance était au rendez-vous au siège du PNDS érigé en bureau de campagne. Plusieurs centaines de militants de la coalition Bazoum 21 ont pris d'assaut le bâtiment, chantant et dansant, pour célébrer la victoire de Mohamed Bazoum.Ce dernier avait étédéclaré vainqueur, quelques heures plus tôt, avec 55,75%des voix face au candidat de l'opposition Mahamane Ousmane (44,25%), selon les chiffres provisoires de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

« Cela fait chaud au cœur. Nous nous sommes retrouvés là au QG du bureau de politique nationale. Et Bazoum Mohamed, c'est l'homme du peuple. C'est le président. Il est devenu aujourd'hui le président de tous les Nigériens », racontait une Nigérienne venue fêter la victoire.

Les militants des partis alliés ont massivement marqué leur présence. Ils sont venus fêter la continuité. « Je suis venu ici pour fêter avec toute la famille rose et les partis alliés. C'est un moment tant attendu par tous les Nigériens, que la continuité soit assurée », estimait l'un d'eux.

À Zinder et Niamey, des manifestations de l'opposition ont été violemment dispersées par la police.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.