Guinée: Coup d'envoi de la campagne de vaccination contre Ebola

OMS / S. Hawkey
Préparation dun vaccin Ebola rVSV Zebov-GP pour injection

En Guinée, la campagne de vaccination contre le virus Ebola a débuté ce mardi à Gouécké, dans le sud du pays, épicentre de la nouvelle épidémie.

Au total, 9 cas dont 6 décès ont été recensés à ce jour. Concernant les vaccins, 1 600 doses ont été fournies par le centre des opérations d'urgence de l'OMS. Elles sont finalement arrivées dans la zone après un long périple, de Genève à Dubaï et une nuit à Dakar bloqués par la poussière. Une petite cérémonie s'est déroulée en présence du ministre de la Santé, des représentants de l'OMS ainsi que des notables de la localité.

Un petit haut-parleur, des chaises de plastique colorées, une distribution de masques. Sâa Yola Tolno, préfet de Nzérékoré, donne l'exemple en retroussant sa manche le premier : « Ce vaccin est un très bon vaccin. Il n'est pas question d'en douter. Il faut que chacun vienne se faire vacciner ».

Inquiétudes

Suivi des leaders religieux. Jean-Baptiste Goumou, vicaire de Gouecké : « Les gens sont inquiets. Ils se demandent, pourquoi nous ». Officiellement, tout se passe pour le mieux, mais hors micro, certains évoquent de profondes réticences.

Le ministre de la Santé, le médecin général Remy Lamah aurait passé plus d'une journée à convaincre les notables de son village d'origine. Prenant la parole, il laisse éclater sa colère : « Nous demandons que vous soyez coopérants, que vous emportiez les différents vaccins qu'on va vous donner, que vous ne vous cachiez pas. Ce vaccin n'est pas un poison. Voilà pourquoi il se fait de façon publique pour que vous viviez les réalités ».

De nouvelles doses sont acheminées au fur et à mesure. La campagne de vaccination se poursuit aujourd'hui à Gouecké, Nézérékoré et Conakry.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.