Congo-Kinshasa: Sénat - Bahati et Badibanga confirmés en tête de liste

Ça y est ! Le président du regroupement politique Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés, AFDC-A en sigle, le professeur Modeste Bahati Lukwebo a déposé sa candidature hier, mardi 23 février 2021, au poste de Président du Sénat.

Ce choix du Président de la République entend œuvrer pour redorer l'image ternie de la Chambre haute du parlement. Dans la droite ligne de son dépôt de candidature, Dr Sanguma T. Mossai, Valentin Gerengo, José Endundo, Jean Bakomito et bien d'autres prétendants ont fait ce même exercice pour concourir aux autres postes du Bureau.

Cependant, pour celui qui avait reçu du Chef de l'Etat la mission d'information a, devant la presse, fait savoir que sa candidature s'inscrit dans la vision de Félix Tshisekedi, à travers l'Union sacrée de la Nation. « Je suis venu déposer ma candidature au poste de président du Sénat pour apporter ma pierre à l'édifice. Comme vous le savez, le président Tshisekedi a lancé l'Union sacrée de la Nation pour une nouvelle méthode de diriger le pays, une nouvelle gouvernance. Nous nous inscrivons dans ce combat, dans ce schéma. Voilà pourquoi, nous nous sommes dit c'est l'occasion pour nous de venir montrer qu'effectivement nous sommes engagés sur la voie du changement, la voie du bonheur du peuple congolais, de manière à ce que le parlement puisse apporter sa pierre à l'édifice», a déclaré le Sénateur Bahati.

Par ailleurs, le Président de l'AFDC-A a signifié que l'une des ses principales missions sera de redorer l'image du Sénat. «Je demande à mes collègues Sénateurs de me faire confiance et de faire confiance à tous les candidats de l'Union sacrée », précise-t-il.

Bataille MLC-Ensemble

Dans un autre chapitre, concernant le poste du deuxième Vice-président, deux candidats membres de l'Union sacrée ne se sont pas mis d'accord. José Endundo Sénateur d'Ensemble pour la République et Valentin Gerengo du MLC de Jean-Pierre Bemba, ont respectivement déposé leurs candidatures pour le même poste. Pour le premier, estime-t-il que la situation du Sénat est aujourd'hui difficile et a besoin de partage d'opinions pour pouvoir aboutir à des solutions adéquates. En outre, il a souligné que son souci est de s'engager pour donner l'exemple de l'unité et de la fraternité à toute la province de l'Equateur et à la République démocratique du Congo toute entière. Soutenu par son parti politique qu'est le MLC, Valentin Gerengo qui était l'initiateur des pétitions contre les membres du Bureau Thambwe Mwamba, prévoit d'apporter sa contribution pour servir la République au poste du 2ème Vice-président du Sénat.

D'emblée, il sied de rappeler que l'élection et l'installation du nouveau bureau définitif du Sénat sont prévues pour le 2 mars prochain.

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.