Madagascar: Education sexuelle - Manque de sensibilisation auprès des jeunes et adolescents

Les actions de sensibilisation manquent pour les jeunes, surtout après la crise sanitaire dans le pays. « Actuellement, les thèmes sur la santé sexuelle des jeunes et des adolescents sont de moins en moins évoqués surtout dans les milieux scolaires.

Ce problème est dû à la crise sanitaire liée au coronavirus. Le rassemblement a été interdit, ce qui a réduit, voire même annuler les activités de sensibilisation des éducateurs pairs au niveau des écoles, des collèges et même des lycées », déplore Hose a Rakotoarimanana, représentant des jeunes au niveau du COMARESS, qui collabore avec le programme WISH2ACTION.

Un éducateur pair avance l'importance de ces actions auprès des lycées et collèges dans la situation actuelle. « Le thème de la santé sexuelle est parmi les actions que nous entreprenons auprès des jeunes. Nous parlons également des thèmes liés aux droits de ces adolescents. Nous sensibilisons ces jeunes qui ont entre 9 et 24 ans afin de leur éviter les grossesses précoces ou encore les grossesses non-désirées », indique Michel Eddy, un pair éducateur dans la capitale. Ils sont près de trente-six à sillonner les lycées, écoles, les collèges.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.