Madagascar: Conjoncture - Chaude atmosphère politique à Toliara

La vague politique qui souffle dans la capitale atteint la cité du soleil, située à 900km de là. La partie orange a mis le paquet ces derniers jours avec l'accueil en « héros » des trois sénateurs issus de la province de Toliara.

Des centaines de partisans sont venus à l'aéroport en camion et le véhicule pick-up des sénateurs roulaient à 2km/h de manière à pouvoir serrer les mains qui leur sont tendues sur le bord de la route menant vers le centre-ville. Le retard de deux-heures trente du début de la présentation a été pardonné par la foule qui a vibré avec les chants Tsapiky locaux, pour animer le show de présentation des sénateurs.

Les discours ont été axés sur l'élection présidentielle de 2023 qui devrait « être dans la poche en un seul tour » comme l'a signifié le sénateur Eongombelo dans son allocution. Les étudiants de l'université de Toliara n'ont pas emboité le pas de leurs semblables de Toamasina et de Fianarantsoa, ce qui a été félicité par les sénateurs. Le membre du gouvernement, « coach » de la province de Toliara fustige les détracteurs du président Andry Rajoelina, qui doivent attendre les élections et ne pas tenter de déstabiliser ni le président ni le pouvoir. L'opération de charme des Mapar-TGV a débuté vendredi dernier par l'assainissement des chaussées de la ville de Toliara avec 1200 personnes recrutées et payées sous forme Himo.

Réalités

L'avant-veille, une grande réunion orange a eu lieu au QG du parti Mapar-TGV àTanambao ou le secrétaire national du parti à Toliara, Roberto Tinoka Raharoarilala a donné des consignes aux partisans oranges. Certains de ses propos à cette réunion n'on t pas plu au fils du Colonel Fanampera, gendarme retraité et notable de la ville. « Il a cité le nom de mon père, en disant que le colonel Fanampera n'est pas trop clair car il rejoint le camp de l'opposition alors qu'il a été pourchassé par Ravalomanana pendant sept ans.

Mais tant qu'il n'a pas réussi à réaliser ce que mon père a réalisé pour la région de Toliara, il n'est pas en mesure de dire quoi que ce soit sur mon père » fulmine Percy Fanampera, dont sa vidéo a fait le tour de la toile. Le colonel répond alors que son intrusion au mouvement RMDM de Toliara a été tout juste une stratégie pour pouvoir tacler l'ancien président Ravalomamana. A son analyse, ce dernier est capable de fouler certains principes politiques engagés avec ses partisans au dernier moment. L'opposition a prévu de faire sa démonstration à Toliara au mois de janvier dernier, mais tuée dans l'œuf, « grâce à moi », dit le gendarme.

« Jusqu'ici, nous attendons les consignes car la radio et Télé MBS sont menacées de fermeture à Antananarivo. Ce qui est inconcevable. Nos leaders à Toliara sont sur écoute téléphonique 24h sur 24, donc, pour toutes ces raisons, nous attendons pour mieux sauter » explique un membre RMDM Toliara. Dans cette mêlée, nombreux sont sans emploi à Toliara, le prix du kapoaka du riz n'a pas encore baissé jusqu'à 550 ariary, le changement climatique ravage le coton, et des familles vivent avec 2000 ariary tous les cinq jours, à 60km de la ville.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.