Madagascar: Ambatolampy - Un aide-chauffeur tué sous son taxi-be

L'aide-chauffeur d'un taxi-be est mort écrasé par l'une des roues du véhicule sur lequel il travaillait. Il a tenté d'accéder à bord du minibus en marche lorsque le pire s'est produit.

LORSQU'un simple revers de main suffit pour que la mort s'abatte. L'aide-chauffeur d'un taxibe, âgé de trente-six ans, a succombé lorsque le véhicule de transport en commun, un Mercedes Sprinter, à bord duquel il travaillait, lui a roulé dessus. Ce drame est survenu en début de semaine à Ambatolampy Ambohibao. D'après les témoignages, le trentenaire était descendu du véhicule pour faire un achat dans un commerce des environs avant que le pire ne se produise. Alors qu'il n'avait pas encore terminé, le taxi-be a repris la route.

En essayant de le rattraper, l'aide-chauffeur a couru. Arrivé à la hauteur de la porte latérale du taxi-be en marche, il a commis l'irréparable en sautant pour tenter de s'accrocher.

En quelques fractions de secondes, il est tombé du véhicule pour se retrouver sur l'asphalte. Ne se rendant pas compte que son aide chauffeur avait été projeté sous le fourgon et risquait de se faire écraser par la roue arrière droite, le chauffeur a continué à rouler, scellant ainsi le sort du trentenaire.

Drames similaires

La taxi-be n'a pu s'arrêter à temps. Lorsqu'il s'est finalement immobilisé, le tronc de l'aide-chauffeur était déjà passé sous la roue arrière droite et des organes vitaux avaient été écrasés.

Dans un état critique, l'aide-chauffeur a été transporté d'urgence au centre hospitalier le plus proche et les passagers qui se trouvaient à bord ont dû être débarqués. Néanmoins, le trentenaire, agonisant, a rendu l'âme en chemin, pendant son évacuation. Informée de l'accident, la brigade des accidents du commissariat central de la police nationale à Antananarivo à dépêché une équipe d'enquêteurs pour faire le constat. La circonstance du drame a été établie pour en déterminer les causes.

La dépouille mortelle du défunt a été conduite à la morgue de l'Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA). Pour sa part, la brigade des accidents a émis un réquisitoire d'autopsie. Dans la matinée d'avant hier, celle-ci a été pratiquée sur le corps à la morgue de l'hôpital d'Ampefiloha. Le taxi-be impliqué dans cet accident dramatique opérait sur la ligne 114 entre Ambatolampy et Analakely. Un pareil drame n'est pas en un cas isolé sur les véhicules de transport en commun dont la porte d'accès pour les passagers est figée sur le côté latéral.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.