Afrique: Vaccin/Covid - La France propose de réserver à l'Afrique des doses américaines et européennes

24 Février 2021

La question des vaccins contre la pandémie à coronavirus suscite de nombreux débats et réactions à travers le continent africain particulièrement. Bien que créant des doutes sur son efficacité, les doses de ce vaccin seraient vendues plus chères aux pays d'Afrique. Récemment, le président français, Emmanuel Macron, aurait plaidé « pour une plus grande solidarité internationale sur cette question ». Malgré cela son avis crée une controverse auprès de quelques Britanniques.

Emmanuel Macron, chef de l'Etat français, a dernièrement émis l'idée selon laquelle les pays européens et les Etats-Unis devraient mettre de 3% à 5% de leurs doses de vaccins au profit des pays africains. C'est au cours d'une interview exclusive qu'il a accordée au Financial Times, relayée par Agence Ecofin, que cela s'est fait savoir. Cette perspective permettrait, selon le président français, d'éviter au continent noir des vaccins à « l'efficacité incertaine » face aux nouvelles variantes de la maladie.

Avant une rencontre du G7 convoquée par Boris Johnson, le Premier ministre britannique, le chef de l'Etat français a fait savoir que « nous permettons que des centaines de millions de vaccins sont administrés dans les pays riches, et que rien n'est encore entamé dans les pays pauvres. C'est une accélération sans précédent des inégalités mondiales et c'est politiquement insoutenable, car elle ouvre la voie pour une guerre d'influence sur les vaccins », a-t-il exprimé.

Comptant plus de 1 milliard d'habitants et peu impacté sur le plan sanitaire, le continent africain n'est pas proche de mobiliser une grande quantité de vaccins pour les protéger contre la pandémie à coronavirus. Au 4 février 2021, selon Agence Ecofin, la région comptait 3,4 millions de personnes infectées par le coronavirus, dont plus de la moitié en Afrique du Sud (1,46 million de personnes) et au Maroc (0,47 million de personnes). L'accès des pays africains aux vaccins contre la covid-19 est donc difficile et onéreux.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.