Centrafrique: Les forces pro-gouvernementales ont repris Bossangoa

Soldats des forces armées de la République centrafricaine

Les forces pro-gouvernementales qui mènent une offensive contre les groupes armés en Centrafrique ont repris ce mercredi la ville de Bossangoa, le fief de l'ex-président François Bozizé, a assuré le gouvernement.

Le Premier ministre centrafricain a salué sur Facebook la victoire des Forces armées centrafricaines (FACA) et a annoncé la reprise de la ville de Bossangoa, fief de l'ancien président François Bozizé. Il a même publié des photos de militaires posant en armes devant les panneaux de la ville. Il écrit que « l'ordre sera rétabli à Bossangoa et dans toute la préfecture de l'Ouham ».

Cette prise de Bossangoa a été confirmé à RFI par le préfet de l'Ouham, la région dont le chef-lieu est Bossangoa. Selon lui, les FACA et leurs alliés russes sont entrés tôt ce matin vers 7h dans la ville. Une entrée qui s'est faite sans aucun combat, précise-t-il. Mais le récit de cette journée n'a pas encore été confirmée par des sources indépendantes.

Les forces gouvernementales sont arrivées ce week-end aux abords de la ville, toujours sans affrontement direct avec les rebelles.

Fief des anti-balaka ainsi que de l'ancien président et chef présumé de la rébellion François Bozizé, Bossangoa était aux mains de la CPC depuis mi-décembre. Sa reprise intervient dans un contexte de reconquête du territoire : la semaine dernière, c'était la ville de Bambari, plus à l'est, qui était à nouveau contrôlée par les forces loyales au pouvoir banguissois.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X