Cameroun: Yaoundé V - Des réalisations dans la douleur

Un an après son entrée en fonction, le maire dit avoir rempli son cahier de charges, en dépit de la modicité des moyens et de la crise du Covid-19.

Un an après son élection à la tête de la commune de Yaoundé V, le maire affirme avoir tenu l'essentiel de ses promesses de campagne. Lesquelles consistaient en priorité à offrir à ses populations, les services sociaux de base que sont : l'accès à l'électricité, à l'eau potable, à l'éducation et aux soins de santé primaires. Il s'agit en clair, d'améliorer le cadre de vie des populations et leurs conditions d'existence. Ainsi, Augustin Balla déclare avoir déjà bitumé une voie de contournement de 300 m au quartier Ngousso, alors qu'une autre, d'environ 800 m en chantier, sera livrée dans les prochains jours. La route reliant le Lycée bilingue de Yaoundé à Nkomesseng a aussi été reprofilée. Mais, le chantier majeur et prioritaire reste la construction de l'Hôtel de ville de la commune sur 600 m2 à Nkolmesseng. Trois adductions d'eau ont également été construites dans les quartiers de Ngona et Ntem.

Concernant l'éducation, deux salles de classe ont été construites à l'école publique d'Essos camp-Sonel, quelques une réhabilitées dans la même école, ainsi qu'à l'école publique de Ngousso. Des toilettes y ont également été construites, et plus de 6000 kits scolaires distribués aux élèves de la commune.

Lors de la campagne électorale, Augustin Balla avait également promis à ses populations d'embellir les quartiers qu'héberge l'arrondissement et de lutter contre le désordre urbain. Là aussi, le pari semble tenu. « Nous avons supprimé le jeudi propre et instauré que la propreté se fasse désormais tous les jours. L'objectif étant d'amener tous les habitants de Yaoundé V à garder l'environnement sain. En plus, nous avons mis sur pied une cinquantaine de comités qui œuvrent au balayage des rues et au curage des caniveaux », indique le maire. Des bacs à fleurs sont posés le long des rues principales de la commune. Dans le même ordre d'idées, une police municipale composée d'une trentaine d'agents a été mise sur pied. Placés à tous les carrefours sensibles de la commune, ils œuvrent à juguler les embouteillages et à fluidifier la circulation.

Si le maire reconnaît que ces actions sont à mettre à l'actif de l'assainissement de l'assiette fiscale entreprise, laquelle lui a permis de tripler ses recettes, il affirme cependant qu' « il y a inadéquation entre les ressources disponibles et les besoins ».

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.