Algérie: Le CICR appelé à protéger les civils sahraouis dans les territoires occupés

Geneve — Le Front Polisario a appelé officiellement le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à protéger les civils sahraouis dans les territoires occupés et à œuvrer à l'application des Conventions de Genève, indiquent mardi des sources sahraouies.

Le membre du Secrétariat national du Front Polisario chargé d'Europe et de l'Union européenne (UE), Oubi Bouchraya Bachir a sollicité, dans une lettre adressée au président du CICR, Peter Maurer, une coopération du Comité en vue de connaître le devenir des sahraouis victimes de la disparition forcée au Sahara occidental.

La lettre a également attiré l'attention sur l'aggravation de la situation dans les territoires occupés depuis la reprise du conflit armé, en novembre passé, en raison de la montée terrible de la répression qu'exercent les appareils sécuritaires relevant de l'occupation marocaine, à l'encontre des civils sahraouis.

"Passage à tabac de manifestants pacifiques, arrestations arbitraires, torture, assignation arbitraire à résidence et quadrillage militaire des maisons des défenseurs des droits de l'Homme et des journalistes, sont le lot quotidien des sahraouis", a déploré le responsable sahraoui.

Enclenché le 13 novembre passé par les forces militaires marocaines contre des Sahraouis désarmés, le combat armé n'a laissé d'autre choix au Front Polisario que d'intervenir pour protéger les civils, conformément aux dispositions du droit international dans les volets autodéfense et droit des peuples à l'autodétermination.

Le Front Polisario a fait part, à l'adresse du Comité international de la Croix rouge (CICR), de son profond regret de voir le régime marocain continuer de commettre des crimes contre les Sahraouis depuis l'invasion et violer le droit humanitaire international, notamment les articles 31, 32, 33, 49 et 53 de la quatrième convention.

Le Front Polisario a également déploré le non-respect des consignes relatives au traitement des prisonniers civils, suite à quoi des centaines de Sahraouis ont succombé depuis le début du conflit en 1975.

En vertu de l'article 96 (alinéa 3) du protocole additionnel aux Conventions de Genève de 1949, le Polisario a rappelé, en sa qualité d'un des signataires depuis 2015, son engagement total à appliquer les articles des Accords ainsi que le premier protocole dans le conflit.

A travers la correspondance, le Front a tenu informé le CICR des derniers développements au Sahara occidental, notamment depuis l'échec de la Minurso dans ses missions portant, entre autres, l'organisation d'un référendum sur l'autodétermination dans un délais de 18 mois après sa création en juin 1993.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.