Angola: Soins médicaux à l'extérieur - Le gouvernement prend en charge les plus vulnérables

Luanda — L'État assumera intégralement les dépenses des soins médicaux à l'extérieur de l'Angola pour les plus vulnérables, a annoncé mardi la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta.

S'exprimant dans une interview à la Télévision publique d'Angola à propos de la refondation de l'Aide médicale de l'État, dans le cadre d'une restructuration visant à mieux aider les patients vraiment nécessiteux, la ministre a déclaré que les patients qui ne sont pas de la catégorie des personnes vulnérables partageraient les coûts des services de santé.

«Nous avons eu des gens avec de mauvaises intentions qui ont profité de la situation. Après une évaluation de la situation, on a vu que beaucoup en ont profité et sont restés plus de 10 ans à l'extérieur du pays, inutilement, aux dépens de l'Aide médicale de l'État », a-t-elle souligné.

Les données disponibles indiquent que le pays comptait 245 patients et 130 compagnons aux dépens de l'Aide médicale de l'État, au Portugal. La prise en charge de chaque patient, selon les données, coûte, en moyenne annuelle, environ cinq millions de kwanzas.

Au cours des dernières décennies, 9 360 patients et 5 250 compagnons ont été traités au Portugal et l'État angolais subvenait à leurs besoins, avec des dépenses annuelles d'environ six millions d'euros.

Pour le moment, a renchéri la ministre, 20 Angolais sont en traitement au Portugal, qui devraient rentrer dès la fin du traitement.

S'exprimant dans une interview à la Télévision publique d'Angola à propos de la refondation de l'Aide médicale de l'État, dans le cadre d'une restructuration visant à mieux aider les patients vraiment nécessiteux, la ministre a déclaré que les patients qui ne sont pas de la catégorie des personnes vulnérables partageraient les coûts des services de santé.

«Nous avons eu des gens avec de mauvaises intentions qui ont profité de la situation. Après une évaluation de la situation, on a vu que beaucoup en ont profité et sont restés plus de 10 ans à l'extérieur du pays, inutilement, aux dépens de l'Aide médicale de l'État », a-t-elle souligné.

Les données disponibles indiquent que le pays comptait 245 patients et 130 compagnons aux dépens de l'Aide médicale de l'État, au Portugal. La prise en charge de chaque patient, selon les données, coûte, en moyenne annuelle, environ cinq millions de kwanzas.

Au cours des dernières décennies, 9 360 patients et 5 250 compagnons ont été traités au Portugal et l'État angolais subvenait à leurs besoins, avec des dépenses annuelles d'environ six millions d'euros.

Pour le moment, a renchéri la ministre, 20 Angolais sont en traitement au Portugal, qui devraient rentrer dès la fin du traitement.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.