Guinée: Faranah - Des citoyens manifestent contre le manque d'électricité

24 Février 2021

Les protestations pour réclamer l'électricité gagnent du terrain à l'intérieur de la Guinée. Une source locale nous informe que des citoyens en majorité des jeunes sont sortis massivement pour dénoncer le manque du courant électrique ce mercredi 24 février 2021 dans la commune urbaine de Faranah en haute Guinée, région favorable au parti au pouvoir en Guinée.

Les manifestants en colère sont descendus très tôt dans les différents artères de la ville natale de Ahmed Sékou Touré premier président de la République de Guinée pour manifester leur ral-bol face au manque de l'électricité dans leurs différentes concessions.

Les protestataires qui ont érigé des barricades sur la plupart des principaux artères de la commune urbaine de Faranah avec des troncs d'arbres, des pierres et autres débris scandaient des propos hostiles au régime Alpha Condé et la société d'électricité de Guinée (EDG). C'est le cas de la route Faranah-Kissidougou.

Aux dernières nouvelles, les manifestants ont été dispersés par les forces de l'ordre qui ont usé du gaz lacrymogène. Le 22 février 2021, c'est la commune urbaine de Kissidougou en Guinée forestière qui a été secouée par une manifestation contre le manque d'eau et d'électricité dans la cité de Kissikaba Keita.

Là également, les manifestants composés en majorité de jeunes et de femmes sont sortis dans les rues de la ville pour exiger le courant électrique et l'eau potable dans les robinets. Les activités économiques ont été paralysées. Malgré les investissements colossaux dans les secteurs de l'eau et l'électricité, ces deux denrées restent et demeurent un luxe pour les guinéens.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.