Madagascar: Mahasoa Betroka - Cinq individus arrêtés suite à l'incendie dont neuf personnes meurent calcinées

Cinq personnes soupçonnées d'être les auteurs de l'incendie de cases d'habitation à Mahasoa Est, district de Betroka, dont neuf personnes meurent calcinées, ont été arrêtées par la gendarmerie, mardi vers 18 heures. La poursuite des malfaiteurs effectuée par les éléments opérationnels, a permis la récupération de deux bœufs volés.

Selon l'explication de la gendarmerie, un individu qui a effacé les traces de deux bovidés est arrêté en premier, tandis que les trois malfaiteurs conduisant les bœufs volés ont pris la poudre d'escampette en voyant les forces de l'ordre. Leur poursuite est engagée et a fini par leur arrestation. « En somme, cinq individus arrêtés jusqu'à présent, dont quatre instigateurs et un complice de malfaiteurs. La poursuite de trois malfaiteurs auteur de l'acte macabre est en cours », selon un responsable au sein de la gendarmerie. Une réunion de l'OMC élargi a été réalisée hier au bureau du chef district de Betroka pour réorganiser avec tous les acteurs de sécurité les opérations de recherches de l'auteur de cet acte criminel.

Hier, durant la réunion hebdomadaire de l'état-major mixte opérationnel national ou Emmo/Nat au Toby Ratsimandrava, le Général Njatoarisoa Andrianjanaka, commandant de la gendarmerie nationale, explique qu'après l'enquête préliminaire, c'est un litige foncier qui aurait conduit les suspects à incendier la maison. Certains Malgaches ne comprennent pas le caractère sacré de la vie, par rapport à des litiges d'héritage de la terre qui conduisent à un règlement de compte, poursuit-il. Les conflits fonciers risquent de s'aggraver à Madagascar sous l'effet de la pression démographique, de la raréfaction des terres disponibles et de la mauvaise gestion des terres. Ce contexte provoque un conflit social comme celui de Betroka.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.