Madagascar: Moto didacte

On ne le dira jamais assez. Il faut exiger un permis de conduire à tous les usagers de la route, en particulier les motards. La semaine dernière a été marquée par plusieurs accidents mortels où des motards figuraient parmi les victimes comme sur la voie rapide de Tsarasaotra.

On finit par croire qu'il y a un mauvais esprit sur cet axe après un télescopage mortel entre deux motards. A Iavoloha où un couple a été haché par un camion sans phare venu en sens inverse. Sur la route digue où un cycliste s'est fait écraser par un camion.

Les journaux sont souillés de sang au quotidien. Les accidents sont une série sans fin et seuls les morts ne récidivent plus. Il y a toujours des candidats téméraires pour le voyage vers l'au-delà. Dans la plupart des cas, les motards sont en tort. Pour la simple raison que la plupart d'entre eux, en particulier les mineurs, ne maîtrisent pas le code de la route et constituent un réel danger pour eux-mêmes et surtout pour les autres usagers de la route.

On n'a jamais compris pourquoi un engin de moins de 100 centimètres cubes ne nécessite pas un permis de conduire comme si les accidents étaient fonction des cylindrées. Pourquoi on exige à un conducteur de voiture d'avoir 18 ans, un permis de conduire, de passer par une auto-école et rien de tout cela à un motard mineur ? Du coup, il y beaucoup de moto didactes dans la rue. Ils ne respectent aucune règle de la circulation et constituent un danger permanent pour les autres. Le fait de connaître le code de la route limite au moins le danger encouru par les autres mais n'est pas une garantie fiable contre les excès de vitesse, autre cause principale des accidents mortels de moto.

La fréquence des accidents de moto et l'ampleur prise par les délits de fuite sont deux grandeurs directement proportionnelles. Pourquoi risquer la prison pour la bêtise des autres, pour un suicide involontaire des motards ?

Le problème va aller crescendo avec le nombre sans cesse croissant des motos vendues et la tentation de la vitesse même s'il existe des compétitions bien réglementées pour ceux qui aiment défier la vitesse du vent. De deux choses l'une, ou on interdit aux motards de circuler ou on filtre le nombre de motards qui peuvent circuler. Il faut dire qu'il n'est pas facile de trancher sur ce sujet sans s'exposer à une levée de boucliers des concernés.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.