Madagascar: Amboaroy Antehiroka - Vingt bandits attaquent un car

Un véhicule de transport de personnel a échappé de justesse à un braquage. Armés, les assaillants ont tendu un guet-apens en dressant un barrage de moellons sur la route.

PHÉNOMÈNE inquiétant à Amboaroy Antehiroka. La présence d'une meute de bandits armés a été signalée en amont du tronçon de route étranglé entre le lac et l'étendue de rizières. L'expérience a été terrifiante pour les occupants d'un minibus. Ce véhicule de transport de personnel devait ramener à leurs domiciles respectifs des employés d'un call Center sis à Ankorondrano, lorsqu'il s'est retrouvé nez-à-nez avec les malfaiteurs.

Pris dans un passage obligé pour rejoindre Ambohijanahary où il devait déposer des occupants de son véhicule, le chauffeur a aperçu des blocs de moellons placés en pleine chaussée. Autour de la barricade érigée sur toute la largeur de la route, il a dénombré une vingtaine d'individus sur le point de frapper, débusqués par ses phares.

Prêts à en découdre, les malfaiteurs allaient sévir lorsque le conducteur du véhicule de transport de personnel a fait preuve d'habileté en engageant la marche arrière et en reculant à toute vitesse. Après une délicate manœuvre, il a réussi à échapper aux griffes des bandits. Ces scènes se sont produites tard dans la nuit, aux alentours de 22 heures.

Alerte

Les personnes prises pour cibles ont eu plus de peur que de mal. Elles ont pu regagner leurs foyers saines et sauves, tandis que le véhicule de transport de personnel a pu poursuivre son axe.

Repérés, les malfaiteurs ont quitté les lieux en un éclair. Après qu'ils se sont évanouis dans la nature en profitant de la pénombre totale, les blocs de pierre ont été dégagés et la route libérée.

Interrogée, la gendarmerie nationale indique qu'elle n'a pas été alertée de cette tentative. « Aucun appel de détresse ne nous est parvenu au moment des faits. Par ailleurs, personne ne s'est présentée à notre unité pour signaler l'acte », met en avant le chef du poste avancé de la gendarmerie nationale d'Ambohibao Antehiroka. D'après ses explications, des éléments de patrouille étaient déployés dans la circonscription la nuit où cette tentative a été commise, mais aucune confrontation n'a été signalée.

Ce phénomène naissant est une première sur l'axe Ambohibao Ambohijanahary. Ne prenant pas la situation à la légère, la gendarmerie a néanmoins annoncé une prise de mesures.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.