Burkina Faso: Fonds catholique de solidarité Alfred Diban - Faites parler vos cœurs du 21 au 28 février

Le président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, avec à ses côtés ses collaborateurs, a animé une conférence de presse le lundi 22 février 2021 au Centre de développement humain intégral de l'OCADES Caritas Burkina à Ouagadougou. Il s'est agi du lancement de la campagne de mobilisation des ressources pour accompagner la mise en place du Fonds catholique de solidarité Alfred Diban. L'objectif principal de cela est de manifester la solidarité, la compassion, la charité de l'Eglise catholique au Burkina aux personnes et communautés confrontées aux crises dans le pays. Il est placé sous le thème « Que chacun donne comme il l'a résolu en son cœur sans tristesse ni contrainte, car Dieu aime celui qui donne avec joie ».

Créé par les évêques de la Conférence épiscopale Burkina-Niger afin de leur permettre de disposer d'une ressource suffisante pour les interventions dans les situations de précarité au profit des plus faibles, le Fonds catholique de solidarité Alfred Diban (FCSAD) va participer aux actions de solidarité ponctuelle en apportant une assistance matérielle, alimentaire, sanitaire et financière en fonction de la situation. Il doit en outre appuyer les structures opérationnelles décentralisées de gestion des crises, appuyer l'éducation des enfants vulnérables à travers les structures de l'éducation catholique, ont, entre autres, expliqué les conférenciers du jour.

Confiées à l'Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES Caritas Burkina), les collectes de fonds et de ressources pour l'alimenter sont prévues pour durer toute la semaine, et une quête sera faite le dimanche 28 dans toutes les chapelles, églises, institutions et structures de l'église famille de Dieu au Burkina Faso. Les collectes de fonds sont annuelles et ponctuelles dans les 15 diocèses de l'Eglise, auprès de la diaspora et des amis du Burkina.

Par ailleurs, un des conférenciers, l'abbé Constantin Safanitié Séré, a dit que la dimanche 28 prochain serait consacrée à la collecte de dons financiers, matériels, etc. Ils disent encourager les entreprises à participer à la présente campagne de mobilisation des ressources afin d'exercer leur responsabilité sociétale et remercient celles qui ont déjà fait parler leur cœur.

Quant au président de la Conférence épiscopale Burkina-Niger, Monseigneur Laurent Dabiré, évêque de Dori, il a souligné que le Fonds est ouvert aux contributions de toutes les sources approuvées par la Conférence. Selon lui, chaque Burkinabè doit apporter ce qu'il a, car, dans les actions caritatives, l'Eglise s'adresse à tout le monde sans distinction de région, de religion, d'ethnie, de race ou de genre. Il est demandé à chacun de montrer une fois de plus sa solidarité en contribuant au Fonds afin que, dans la dignité, des personnes vulnérables puissent être prises en charge.

Il y a aussi plusieurs possibilités de contribuer au Fonds dans les Secrétariats exécutifs diocésains de l'OCADES, directement au Secrétariat général de l'OCADES pour ceux qui le peuvent, dans les paroisses et Communautés chrétiennes de base (CCB) moyennant un reçu, par Orange money au 67 12 00 03, par Moov Money au 60 78 58 70, par transfert bancaire Ecobank au 17 00 01 37 30 18 66.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.