Madagascar: Brieville - Quatre bandits de grand chemin abattus par la gendarmerie

Mardi 23 février, le sang a coulé à Brieville dans le district de Tsaratanàna. Des gendarmes de la brigade de Brieville ont recouru à leurs armes pour arrêter quatre individus suspectés d'être des bandits de grand chemin lors d'une course-poursuite.

Cette fusillade a fait suite à un appel reçu par cette brigade signalant la présence de ces quatre individus déclarant être des Zazamena venant du district d'Anjozorobe et rodant dans un bar dans le fokontany de Betafo, commune Brieville, ce 23 février vers 17 heures 30. Selon les renseignements parvenus aux autorités de ladite commune, ces Zazamena portaient des armes et leur présence a apeuré la population. Sitôt informés, quatre éléments mixtes composés de deux gendarmes de la brigade de Brieville et deux militaires de la 322è compagnie d'Ambakireny se sont dépêchés sur le lieu pour identifier ces personnes suspectes.

En apercevant l'arrivée des éléments, ces malfaiteurs ont tenté de prendre la fuite et les éléments se sont lancés à leur poursuite. Malgré les efforts effectués par les éléments mixtes, ils ne sont pas arrivés à arrêter ces fuyards que par l'usage des leurs armes, après l'échec des sommations données à haute voix. Ces quatre individus ont succombé à la suite de leurs blessures par balles. Des ody gasy (moara... ) et deux cartes Zazamena ont été trouvés dans leurs bagages. Leurs corps ont été remis aux autorités et à la population locale après constatation.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.