Afrique: Riposte au Covid-19 au Mali - Les dépenses évaluées à 202,292 milliards FCCFA au 31 décembre 2020

Dans une note technique, la direction générale du budget du Mali, analyse la situation d'exécution des dépenses de riposte à la Covid-19 à la date du 31 décembre 2020 et présente les mesures de gouvernance des ressources mobilisées à cette fin.

Selon le document consulté par le Journal de l'économie malienne (Lejecom), en riposte à la Covid-19, le gouvernement a édicté un ensemble de mesures dont la mise en œuvre a une incidence sur le niveau des dépenses budgétaires financées sur ressources intérieures (214,000 milliards de FCfa).

Ainsi sur une prévision de 214,000 milliards de FCfa au titre des dépenses budgétaires de riposte à la Covid-19 sur ressources intérieures, les crédits notifiés s'élèvent à 206,767 milliards de FCfa, correspondant à un taux de mise à disposition des crédits de 96,62%. « Quant aux crédits engagés, ils se chiffrent à 202,567 milliards de FCFA, soit un taux d'engagement de 94,66%. En ce qui concerne la liquidation de ces dépenses, elle a été effectuée à hauteur de 202,292 milliards de FCFA, soit un taux d'exécution de 94,53% », renseigne la direction générale du budget.

Elle souligne que ce niveau d'exécution est supérieur d'environ 34 points de pourcentage à celui enregistré au 30 novembre 2020. Cette amélioration s'explique essentiellement par l'exécution de dépenses de transferts monétaires aux familles les plus vulnérables. Les dépenses sanitaires, qui représentent 15,02% des crédits liquidés, ont été exécutés à hauteur de 30,378 milliards de FCfa, soit un taux de 75,94%. Les dépenses d'appui aux ménages ont été liquidées à hauteur de 119,914 milliards de FCfa, soit un taux d'exécution de 98,29%.

Elles représentent 59,28% des liquidations et ont permis d'effectuer des transferts monétaires aux familles vulnérables (83,39%), la distribution gratuite des céréales et les aliments bétails aux populations vulnérables (10,77%) ainsi que la subvention des tranches sociales sur les factures d'eau et d'électricité pour deux (2) mois (5,84%). Quant aux dépenses de soutien à l'économie et aux entreprises, elles représentent 25,71% des crédits liquidés et ont été totalement exécutées. Elles sont constituées de l'appui accordé aux secteurs de l'électricité (32,69%), de l'eau (28,85%) ainsi que de la garantie des besoins de financement des Pme/Pmi, des Systèmes financiers décentralisés (Sfd), des industries et de certaines grandes entreprises (38,46%).

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.