Tunisie: La crise sanitaire exige une action arabe commune, plaide le 2e vice-président du Parlement

Tunis — La crise sanitaire exceptionnelle exige une action arabe commune pour faire face aux difficultés qui en découlent dans nos pays, a plaidé jeudi le 2e vice-président du Parlement Tarek Fetiti.

S'exprimant par webinaire à l'occasion de la 27e session du comité exécutif de l'Union interparlementaire arabe, Fetiti a mis l'accent sur la nécessité de renforcer le dialogue interparlementaire et de redoubler d'efforts afin d'identifier des solutions communes, indique un communiqué du Parlement.

« L'Assemblée des Représentants du Peuple suit de près la situation dans plusieurs pays arabes et espère que nos frères parviendront à les surmonter en faisant preuve d'unité nationale pour réaliser la stabilité, le développement et la reconstruction », a-t-il dit.

Et d'ajouter : « La cause palestinienne demeure l'une de nos principales priorités. Les Palestiniens affrontent aujourd'hui plusieurs difficultés et ont besoin d'être soutenus et que leur droit à établir un Etat indépendant avec al-Qods pour capitale soit défendu ».

Fetiti (Bloc de la Réforme) a par ailleurs mis en exergue l'importance d'associer la femme et la jeunesse à la prise de décision et aux initiatives visant à résoudre les problèmes économiques et sociaux et d'impulser le progrès.

Il a expliqué que le développement du système éducatif, de la recherche scientifique et des secteurs médicaux et sociaux ainsi que la création sans délai du marché arabe commun seront les principaux vecteurs permettant d'accomplir l'intégration et la complémentarité économique et d'améliorer la compétitivité face aux groupements économiques régionaux et internationaux.

A La Une: Tunisie

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.