Afrique du Nord: Le Gouvernement suédois appelé à intervenir pour protéger les Sahraouis contre la répression marocaine

Stockholm — La 2e vice-présidente du Parlement suédois, Lotta Johnsson Fornarve a appelé le Gouvernement de son pays à intervenir pour faire cesser immédiatement les violations des droits humains commises par les forces de l'occupant marocain contre les civils sahraouis dans les territoires occupés.

Dans une intervention au Parlement suédois, rapportée par l'Agence de presse sahraouie (SPS), la responsable suédoise a déclaré que "le Sahara occidental est à nouveau en état de guerre, d'où la nécessité pour la Suède de demander au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) d'intervenir immédiatement pour protéger le peuple sahraoui dans les territoires occupés du Sahara occidental".

Après avoir rappelé la position de la Suède en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, conformément au droit international, Mme Fornarve a affirmé que "le Gouvernement suédois doit consentir davantage d'efforts pour garantir ce droit au peuple sahraoui à travers l'organisation d'un référendum".

Elle a appelé le Gouvernement de son pays "à reconnaître l'Etat sahraoui sur la base de la recommandation du Parlement suédois adoptée en 2012, étant la solution idoine pour mettre un terme à l'occupation marocaine, conformément à la volonté du peuple sahraoui".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.