Ile Maurice: Tranquebar - Un chauffeur de taxi victime d'un vol avec violence

25 Février 2021

Un habitant de Palma, Quatre-Bornes, qui travaille comme chauffeur de taxi, est encore sous le choc. Il a été victime d'un vol avec violence dans la soirée du dimanche 21 février. Le délit a eu lieu à Tranquebar, Port-Louis. Le chauffeur de taxi, âgé de 77 ans, a été approché par un individu sur la place de taxi à Quatre-Bornes pour qu'il effectue une course à Tranquebar. Ne se doutant pas qu'il avait affaire à un malfrat, le septuagénaire a accepté. «Je ne pensait pas qu'il y avait quelque chose de mal derrière. J'ai accepté de faire sa course. Je lui ai dit que la course faisait Rs 800. Il m'a payé et j'ai démarré», raconte le septuagénaire.

Mais lorsqu'ils sont arrivés à la rue Gaston Martin, à Tranquebar, un autre homme s'est approché du véhicule et a sorti un couteau, menaçant le chauffeur de taxi. Celui-ci a quitté sa voiture précipitamment pour aller chercher de l'aide auprès des passants. Lorsqu'il est revenu à son véhicule, il a réalisé que les malfrats lui ont volé la somme de Rs 500 qui s'y trouvait, avant de s'enfuir. Le septuagénaire a donné une déposition au poste de police de Pope-Hennessy. Les suspects sont recherchés par la Criminal Investigation Division (CID) de Port-Louis Sud.

Ce n'est pas la première fois que le chauffeur de taxi a affaire à des malfrats durant sa carrière. «Il y a très longtemps, des individus m'avaient forcé à descendre de voiture avant de la voler. Ils l'ont utilisée pour commettre un braquage dans une station essence à Curepipe. Être chauffeur de taxi est vraiment un métier à risque. Nous sommes très vulnérables. Nous n'avons rien pour nous défendre alors que des individus qui prétendent être des clients, sont armés de canif et de cutter» souligne-t-il, soulagé et reconnaissant qu'il soit sain et sauf.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.