Afrique: Industrie pharmaceutique - Le Sénégal veut produire 30% de ses médicaments, d'ici 2030

25 Février 2021

Le Sénégal compte assurer une production locale de médicaments, d'ici 2030. C'est ce qui est ressorti du forum UK-Africa présidé, jeudi, par le ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, en collaboration avec le ministère de la Santé et de l'Action sociale, le ministère de l'Industrie et du Développement industriel et des Pmi et celui en charge du suivi du Pse.

Les autorités participantes ont présenté la stratégie de développement de l'industrie pharmaceutique au Sénégal dans le cadre du Programme d'actions prioritaires ajusté et accéléré (Pap2A) qui « vise à relever le défi d'une production locale de médicaments de 30%, d'ici 2030 et 50%, à l'horizon 2035 », selon une note parvenue à la rédaction de Lesoleil.sn.

La source renseigne que ledit forum offre aux investisseurs locaux et étrangers une réelle opportunité d'échanger sur les possibilités d'investissement dans le secteur de l'industrie pharmaceutique. Et « l'adoption par l'Assemblée nationale, ce lundi 22 février 2021, du projet de loi relatif aux Partenariats public-privé (Ppp) prouve à suffisance cette volonté du Gouvernement d'accélérer les réformes afin de réaliser plus de projets ».

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.