Guinée: Justice - Les avocats des détenus politiques durcissent le ton

25 Février 2021

Les collectif des avocats des détenus politiques ont fait le point de la situation de leurs clients ce mercredi. Au cours d'une conférence à la Maison de la Presse, ils ont réitéré la suspension de toute participation à la procédure visant ces prisonniers.

Le collectif des détenus politiques à la Maison Centrale de Conakry a fait l'état des lieux quelques semaines après la suspension de sa participation à la procédure concernant ses clients. Ses membres ont dénoncé plusieurs cas de violation du droit humain.

Me Salifou Beavogui, avocat de la Défense a affirmé que certains détenus sont très malades à cause des mauvaises conditions de détention.

A rappeler que c'est le 16 février que ces avocats ont suspendu toute participation à la procédure engagée contre Ousmane Gaoual Diallo, Ibrahima Chérif Bah, Cellou Baldé, Abdoulaye Bah, des membres du parti UFDG. Sans oublier Etienne Soropogui, président du mouvement politique Nos Valeurs Communes et de centaines d'autres jeunes et enfants, tous militants du parti UFDG.

A La Une: Guinée

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.