Afrique du Nord: 45e anniversaire de la RASD - L'exercice par les Sahraouis de leur droit souverain sur leurs territoires mis en avant

Pretoria — L'ambassade sahraoui en Afrique du Sud, Mohamed Yesslem Baisset a invité mercredi les pays africains à soutenir le peuple sahraoui dans son droit inaliénable à l'autodétermination, dénonçant la conspiration ourdie entre des compagnies européennes et l'occupant marocain pour le pillage illicite des richesses sahraouies.

Intervenant par visioconférence à la Conférence africaine pour la célébration du 45ème anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), M. Baisset a réclamé la libération des détenus sahraouis politiques, confiant "nous nous remémorons, en cette journée, les 19 détenus politiques du groupe "Gdeim Izik", lesquels ont écopé de peines lourdes allant de 20 à 30 ans juste parce qu'ils avaient manifesté pacifiquement pour exprimer le rejet de l'occupation marocaine".

De surcroît, plus de 500 Sahraouis ont disparus dans les geôles marocaines, pas moins de 200.000 réfugiés se trouvent en Algérie, et dans chacune des familles des deux tiers du peuple sahraoui dans les zones occupées, au moins un membre est prisonnier ou privé de ses droits, a-t-il souligné.

Et d'estimer qu'il est tout à fait illogique qu'un pays membre de l'UA soit occupé par un autre pays membre, alors que l'UA insiste sur le respect impératif des frontières héritées de l'occupation.

Après avoir semé tant d'obstacles politiques, le Maroc s'est aventuré, depuis le 13 novembre dernier, dans le militaire afin d'obstruer les efforts onusiens, à commencer par l'agression marocaine commise contre des civils sahraouis dans la zone tampon d'El-Guerguerat.

Nous nous retrouvons aujourd'hui dans la deuxième phase de notre combat, l'armée sahraouie, activement déployée tout le long du mur de la honte, effectue des bombardements au quotidien, a-t-il souligné, estimant que même si le Maroc refuse l'organisation d'un référendum, nous y parviendrons très prochainement.

Par ailleurs, le diplomate sahraoui a plaidé pour la collaboration des mouvements africains solidaires avec le peuple sahraoui afin d'organiser un festival de solidarité, comme se fut le cas en Afrique du Sud, à Zimbabwe ou encore en Namibie, le but étant de réunir un maximum d'Africains et exprimer le souhait de décoloniser le Sahara occidental.

La capitale sud-africaine Pretoria, a abrité mercredi une conférence virtuelle pour célébrer le 45e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), qui a vu la participation de personnalités politiques, des universitaires ainsi que des acteurs de la société civile représentant 45 pays.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.