Sénégal: Programme national de Couverture maladie universelle (Cmu) - Un taux de 84 % enregistre cette année à Kaolack

25 Février 2021

La région de Kaolack se montre de plus en plus dynamique par rapport au programme national de Couverture maladie universelle (CMU).

En dehors des résultats acquis ces dernières années dans ce programme de prise en charge médicale des populations, Kaolack vient d'enregistrer cette année un taux de pénétration de 84,91 % et 36,66 % de taux de couverture. Ces chiffres ont été rendus publics hier mercredi, 23 février à l'issue d'une tournée de quatre (4) jours (les 22, 23, 24, 25, et 26 février derniers) effectuée par le directeur général du programme de couverture maladie universelle (Cmu), Dr Bocar Mamadou Daff dans les régions de Kaolack, Kaffrine et Fatick.

Pour ce qui concerne la région de Kaolack, il est ainsi constaté que jusqu'à la date d'hier, mercredi 24 février, un effectif de 41 mutuelles de santé a été ouvert au public et fonctionne à merveille. Et ceci, grâce à un taux de fidélisation relevé à un pourcentage de 100 %. Ce qui veut dire que les adhérents de ces mutuelles de santé ne lésinent pas à renouveler chaque année et de manière systématique leurs cotisations.

La signature de conventions que l'ensemble de ces mutuelles a opéré avec les structures publiques de leurs zones d'intervention, comme constaté par le Dr Bocar Mamadou Daff est d'un intérêt capital pour les bénéficiaires et les populations en général. Car, grâce à la portabilité des soins engendrés par cette nouvelle forme d'intervention, les bénéficiaires des mutuelles des départements voisins pourront désormais bénéficier des soins dans les structures privées.

Dans le cheminement, ces nouvelles dispositions ont permis l'ouverture d'une grille de subventions d'un milliard 67 millions 656 milles 151 francs alloués aux mutuelles de Kaolack en 2020. Dans un contexte de pleine lutte contre la pandémie du coronavirus, cette visite d'inspection de l'état d'avancement du programme/Cmu dans le centre du pays a aussi constitué une occasion pour le directeur général de la Cmu de parler des nouvelles stratégies spécifiques à la pandémie.

Ainsi, confie Dr Bocar Mamadou Daff "en Mars 2020, alors que la présence du virus venait juste d'être certifiée dans notre pays, le premier plan qu'il convenait de mettre sur pied était d'appuyer les structures. A l'époque nous avons tous remarqué que les populations de manière générale commençaient à déserter les structures de santé. Et pour pallier à toute éventualité, nous avons dégagé un budget de près de 3 milliards de frs pour appuyer les structures en intrants et leur permettre surtout de souffler».

Et d'ajouter, «une enveloppe de 15 milliards de frs a ensuite été offerte par l'Etat à la Cmu afin de lui permettre d'honorer ses dettes. Cette opération a ainsi permis d'injecter des ressources importantes sur la santé, faciliter l'achat des produits au niveau des structures et surtout permettre le bon fonctionnement au sein des entreprises sanitaires".

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.