Sud-Soudan: Une campagne de vaccination contre la polio vise à atteindre plus de 2,8 millions d'enfants

Des réfugiés sud-soudanais avec des articles de secours dans le site pour réfugiés de Bidibidi, en Ouganda.
25 Février 2021

Le Soudan du Sud a entamé, jeudi, la seconde phase de sa campagne nationale de vaccination contre la polio, qui cible plus de 2,8 millions d'enfants âgés de moins de cinq ans.

Tout en respectant les protocoles de prévention sur la Covid-19, cette campagne a débuté le 16 février et couvre 74 comtés. Les vaccinateurs se rendent de maison en maison pour immuniser les enfants, avec le vaccin antipoliomyélitique oral monovalent (VPO).

« La campagne offre aux enfants vulnérables la possibilité de bénéficier d'interventions essentielles qui peuvent éviter des maladies mortelles telles que l'invalidité due à la poliomyélite », a déclaré dans un communiqué, le Dr Olushayo Olu, Représentant de l'OMS pour le Soudan du Sud.

Une épidémie de polio a été déclarée le 18 septembre dernier dans le pays et s'est étendue à 17 comtés dans tous les États du Soudan du Sud. Actuellement, 39 cas dues à des poliovirus circulants dérivés d'une souche vaccinale sont confirmés. Selon l'OMS, les États de Warrap et de Bahr El Ghazal occidental sont les plus touchés.

Les déplacements à grande échelle et les mouvements continus de population dus au conflit et à l'insécurité actuels, ainsi que les inondations perpétuelles ont entraîné une faible couverture vaccinale. Une situation qui a exacerbé la vulnérabilité des enfants au poliovirus de type 2 dérivé d'une souche vaccinale, en particulier dans les zones assiégées et difficiles d'accès.

Renforcer la surveillance pour enrayer l'épidémie et prévenir toute nouvelle propagation

En réponse à l'épidémie actuelle, le pays a ainsi mené l'année dernière un premier cycle de la campagne en deux phases. Plus de 1,5 million d'enfants âgés de 0 à 59 mois ont été vaccinés en novembre 2020 et 1,1 million en décembre 2020. Et pour les Nations Unies, le seul moyen d'arrêter l'épidémie est la vaccination.

« Avec le soutien des partenaires de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite, le pays mène le deuxième cycle de la campagne nationale, non seulement pour stopper l'épidémie mais aussi pour s'assurer que le Soudan du Sud reste exempt de polio tout en améliorant la couverture vaccinale de routine », a déclaré le Dr Atem Nathan, Directeur général des soins de santé primaires au ministère sud-soudanais de la Santé.

De son côté, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), le succès de la campagne de vaccination dépend de l'engagement des parents, qui doivent veiller à ce que les enfants se fassent vacciner. « C'est pourquoi les activités de communication sont essentielles », a souligné Andrea Suley, Représentante par intérim de l'UNICEF au Soudan du Sud.

Par ailleurs, les autorités sanitaires sud-soudanaises renforcent la surveillance, pour enrayer l'épidémie et prévenir toute nouvelle propagation.

Pour les Nations Unies et le ministère sud-soudanais de la Santé, il s'agit de mettre l'accent sur la recherche de cas d'enfants ayant pu développer une paralysie soudaine des membres, ainsi que sur le renforcement des enquêtes et le transport rapide des échantillons au laboratoire.

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.