Cote d'Ivoire: Taekwondo - Cheick Cissé offre plus de 30 millions de FCfa d'équipements à la fédération

25 Février 2021

La Fédération ivoirienne de taekwondo (Fitkd) ne cesse de montrer la voie à suivre aux autres associations sportives dans le pays. Meilleure fédération sportive nationale depuis 12 ans, premier sport olympique sacré aux Jeux olympiques du Cio, sans oublier sa bonne organisation, la Fitkd vient encore de bénéficier d'un retour sur investissement.

En effet, l'athlète Cissé Cheick Sallah a fait parler son cœur, hier, au siège de la fédération. Devant Bertin Koffi, le directeur général des Sports, qui représentait le ministre Paulin Danho empêché, des présidents de Ligue, entraîneurs et autres athlètes, le premier médaillé d'or olympique de l'histoire de la Côte d'Ivoire a offert un important lot d'équipements sportifs.

Des containers de 100 doboks (tenue de combats), autant de chaussures, de survêtement, de dentiers, plastrons, bref, tout ce qu'il faut à un athlète pour pratiquer ce sport dans de bonnes conditions. Un lot d'une valeur de 60 000 euros, environ 30 millions de FCfa qui sera reparti à toutes les Ligues du pays. Le geste de l'athlète qui prépare activement les prochains Jeux olympiques de Tokyo, du 23 juillet au 8 août 2021 au Japon, n'a pas laissé le président Bamba Cheick indifférent. Il a paraphrasé l'adage qui dit que « l'oiseau ne fait jamais palabre avec l'arbre, car il finit toujours par s'y poser ».

En effet, pour le patron du taekwondo ivoirien, la cérémonie de ce jour « a une connotation spirituelle ». Car à la veille des Jeux de Tokyo, ce retour à la source de Cheick Cissé Sallah va sûrement lui attirer des bénédictions. Pour sa part, Cheick Cissé dément avoir snobé la fédération.

« Vous savez, on raconte beaucoup de choses. Peut-être que notre comportement à un moment donné a été mal interprété, mais on ne peut pas faire du taekwondo et se mettre à l'écart de la fédération. La fédération, c'est notre maison », a-t-il indiqué. Avant de dévoiler les raisons profondes de son geste : « Il y a longtemps que je mûris cela. Quand on sait d'où on vient et les conditions dans lesquelles mes frères qui veulent devenir comme nous se battent, cela nous interpelle. C'est pourquoi, avec mon équipementier Daedo, j'ai décidé de faire ce geste. Une façon pour moi de redonner à ce sport ce qu'il m'a permis d'engranger, en aidant au développement et à la promotion de la discipline ».

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.