Ile Maurice: Deux adolescentes victimes d'abus sexuel

25 Février 2021

La police de Petite Riviere et Coromandel ont initié une enquête cette semaine sur deux cas d'abus sexuels sur deux adolescentes. Pour l'heure, aucune arrestation n'a eu lieu. Les images prises durant l'acte sur l'une des victimes a été mise en circulation sur les réseaux sociaux.

La première plainte a été enregistrée au poste de police de Petite Riviere, le 23 février. La victime, agée de 16 ans, raconte qu'elle se trouvait chez son concle à Petite Riviere, dans la nuit du jeudi 18 février, lorsque ce dernier s'est jeté sur elle à son réveil le lendemain matin pour lui faire des attouchements. Il devrait être inculpé sous une accusation de causing child to be sexually abused.

Paniquée, l'adolescente n'a pu repousser le pervers mais soutient qu'elle est sortie du lit et a tout raconté à sa tante qui lui a demandé d'en parler à sa mère. Elle a attendu trois jours avant de finalement déballer son sac. Elle a ensuite rapporté le cas à la police et a été admise à l'hôpital suivant les procédures en cas d'abus.

La deuxième plainte a été enregistrée au poste de police de Coromandel, mercredi. Cela, après que la victime, âgée de 16 ans également, a pris connaissance qu'une vidéo intime qu'elle aurait tournée en compagnie de son petit ami, âgé de 17 ans, fait le tour des réseaux sociaux.

En présence de sa mère, l'adolescente a raconté que pendant le mois de novembre, elle s'était rendue chez son petit ami pour avoir des relations sexuelles et ce dernier aurait filmé la scène. Le jeune homme est recherché sous une accusation provisoire de causing child to be sexually abused.

La jeune fille aurait ensuite tout raconté à sa copine de classe et lui aurait envoyé la vidéo. Il y a quelque temps, la collégienne a eu vent que d'autres collégiens sont en possession de la vidéo. Elle soupçonne sa copine d'avoir envoyé la vidéo. La jeune fille a aussi rapporté le cas à la Cybercrime unit.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.