Congo-Brazzaville: Education - Les lycéens édifiés sur le choix des métiers

Le conseiller du chef de l'Etat en matière des télécommunications et du numérique, Yves Ickonga, a animé le 25 février à Brazzaville en compagnie des responsables des sociétés de téléphonie mobile une conférence-débat sur le thème « Jeunesse congolaise et numérique : enjeux des TIC, de la cybercriminalité et les perspectives d'emploi ».

Yves Ickonga a, au cours des échanges organisés au complexe Révolution-Gampo Olilou, demandé aux élèves de dominer le complexe d'infériorité car ils sont dotés des mêmes capacités intellectuelles que les autres.

Selon lui, l'Etat congolais a mis à la disposition de la jeunesse des infrastructures nécessaires pour l'apprentissage. L'installation de la fibre optique dans tout le pays permettra aux jeunes d'apprendre à distance dans divers domaines.

Il a, en outre, annoncé l'installation d'un centre d'intelligence artificielle et la réalisation des essais de la 5G au Congo, pays pilote. L'orateur a déploré le manque de personnel dans le domaine de la garantie du système d'exploitation des données avec la cybercriminalité. « La cybercriminalité engendre beaucoup d'emplois. Nous avons besoin des plus intelligents pour travailler dans ce domaine parce que vous ne devez pas seulement vous focaliser sur les objets matériels. Cherchez un bon métier qui vous permettra de rêver un avenir meilleur », a-t-il lancé aux élèves.

Le manager en charge de la formation à la société de téléphonie mobile MTN, Martial Ngoka Mondet, a exhorté les élèves à ne pas se fier qu'à leur parcours linéaire. Les élèves doivent compléter leur parcours afin d'avoir une bonne instruction et d'acquérir des compétences de base dans tous les domaines, a-t-il dit.

Pour sa part, la directrice des ressources humaines de la société de téléphonie mobile Airtel, Nives Ornella Malanda, a signifié que les diplômes ont une importance capitale pour les jeunes apprenants. Elle a rappelé la politique des stages ouverte au sein de la société qui a permis de prendre les postulants dans tous les départements du pays.

Les interrogations des élèves ont porté sur les fausses promesses ; le manque d'enseignements pratiques, de salles multimédias et du matériel numérique ; le taux élevé de diplômés sans emploi.

A La Une: Education

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.