Algérie: Internet fixe - Le pays va passer à des débits minimums supérieurs

Alger — L'augmentation du débit internet fixe minimum de 2 à 4 Mégabits/seconde (Mbps) en Algérie n'est que le début d'un programme d'amélioration de la connexion internet visant à aller vers des débits minimums supérieurs, a indiqué jeudi à Alger le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar.

L'Algérie s'est engagée à améliorer davantage la connexion internet et a décidé d'augmenter le débit minimum de 2 à 4 Mbps pour près de 2 millions de foyers, mais ce débit (4 Mbps) "reste insuffisant", a expliqué M. Boumzar à l'APS.

"Cette augmentation du débit minimum n'est qu'un début et nous allons passer à des débits supérieurs", a-t-il promis, en marge d'une rencontre au siège du ministère.

Le ministre a, dans ce sens, fait savoir que "ces tests techniques effectués, ces derniers jours, sur le territoire national, sont concluants".

Boumzar avait déclaré, en janvier dernier à l'APS, que le débit internet minimum sera augmenté en Algérie, l'objectif à court terme étant d'arriver à un débit de 4 à 8 mégas permettant ainsi un accès aisé à la vidéo haute définition et autres contenus à valeur ajoutée.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.