Tunisie: ST-USM(0-0) - Interdit de marquer !

26 Février 2021

La peur de perdre a envahi les 22 acteurs. Un point pour les deux équipes.

Complexe Hedi Ennaïfer du Bardo. Stade Tunisien - Union Sportive Monastirienne (0-0). (Mise à jour de la 6e journée de la Ligue 1). Arbitre central: Oussema Razgallah. Arbitres assistants : Faouzi Jeridi et Bassem Abouda. Arbitre remplaçant : Jalel Sahbani.

ST : Ali Jmal, Hamza Hammami, Slimene Kchok, Rayan Ben Khemiss, Rafik Mednini, Boubacar Diop, Sabri Lâamari, Hassan Messâadi, Bilel Ait Malek (Hannachi), Bilel Mejri (Habbassi), Chiheb Zoghlami (Jacques Médina).

USM : Bechir Ben Said, Zied Machmoum, Fehmi Ben Romdhane, Moâttassam Sabo, Mohamed Saghraoui, Fedi Arfaoui, Elyes Jelassi, Houssem Tka, Roger, (Hakim Tka) Ali Amri, (Driss Mhirsi) Dago Tchibamba (Junior Mbélé).

Hier après-midi, au Bardo, le Stade Tunisien recevait l'Union sportive monastirienne avec pour objectif de recoller au milieu du tableau pour les Bardolais, et de revenir dans le rétroviseur de l'USBG pour les Bleus. Ces mêmes Bleus, qui ont connu un retard à l'allumage en début de parcours, ont par la suite retrouvé du punch après leurs victoires contre l'ESM, l'UST et le CA. Certes, l'équipe de Lassaâd Jarda a aussi été tenue en échec par une coriace formation de Soliman. Mais le plus important comme l'affirmait le coach des Bleus récemment, c'est d'avancer et de ne plus se disperser éliminés aux portes de la phase des groupes de la C3.

Quelque peu épargné au classement, quoique ça se bouscule derrière, le ST savait pertinemment qu'une victoire lui permettrait de bondir, volet hiérarchie, et de se hisser presque à hauteur des clubs médians, tels que l'USM et l'OB. Sur ce, un rapide flash-back nous rappelle aussi que le ST de Ghazi Ghrairi n'a pas démérité face au CA lors de la journée précédente. En fin de compte, depuis son succès à Soliman, le ST n'a pas gagné ! Il était donc temps d'enfiler le Bleu de chauffe et de rompre avec ce cycle qui a vu les Stadistes enchaîner les contre-performances. Avant de passer au déroulé de la rencontre, notons que Ghazi Ghrairi avait des réserves sur le banc avec les Haithem Laâyouni, Maher Hannachi, Houssem Habbassi et Jacques Médina. Passons aux temps forts et aux faits saillants du match.

Interdiction de perdre

Franchement, on vous épargnera les bribes d'occasions constatées durant le premier half. Certes, à la 20', sur coup-franc direct, Elyes Jelassi a touché du bois, sans omettre de signaler la frappe non cadrée de Kchok, quelques minutes auparavant. Mais globalement, ce n'était que feu de paille, avec rien à se mettre sous la dent en première mi-temps. De retour des vestiaires, nous eûmes droit au même scénario, avec beaucoup de précipitation de part et d'autre.

Ni les Stadistes de Ghrairi, ni les Monastiriens de Lassaâd Jarda n'ont pu scorer. Au final, le nul est équitable entre deux formations qui n'ont rien fait pour y croire avec fortes convictions. A chacun un point qui permet de se stabiliser au classement. A noter que la pelouse du stade Hedi Enneïfer était lourde et n'avait pas aidé les joueurs des deux camps à confectionner un beau jeu ou à tisser des actions. C'est le genre de match à oublier.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.